Aller au contenu


Photo
* * * * * 6 note(s)

[Discographie] 16 Horsepower


  • Veuillez vous connecter pour répondre
43 réponses à ce sujet

#1 darko

darko

    Indierockforum Team

  • Indie Rock Mag
  • 5234 messages

Posté 11 April 2005 - 12:39

16 HORSEPOWER



Voila donc la nouvelle pressentie est tombée : les 16 Horsepower se séparent.

Que dire de ce groupe franco-américain qui nous joue un mélange de folk, country et rock et qui a su remettre en lumière le sous-estimé feu Jeffrey Lee Pierce du Gun Club, une de leur grande influence. Et à l'instar de ce dernier, la musique de 16 HP tire sa source de l'Amérique profonde, mais n'en montre pas du tout le côté joyeux mais plutôt le côté sombre et crade tout en maintenant un certain malaise.

Le groupe a été fondé en 1993 à Denver et est constitué à l'origine de Jean-Yves Tola (batterie), Pascal Humbert (basse) et du chanteur charismatique et habité David Eugene Edwards.

[Image IPB




SACKCLOTH 'N' ASHES (1996)

Lien amazon.fr          


1. I Seen What I Saw
2. Black Soul Choir
3. Haw *
4. Scrawled In Sap
5. Horse Head
6. Ruthie Lingle
7. Harm's Way
8. Black Bush
9. Heel on the Shovel
10. American Wheeze
11. Red Neck Reel
12. Prison Shoe Romp
13. Neck on New Blade
14. Strong Man

* présent sur version européenne

I seen what I saw nous entraîne immédiatement dans l'univers des 16HP. A partir d'une guitare sèche et d'un banjo nous voila transporté en plein western. Mais dans un western sombre où le chanteur semble supplier le ciel de le pardonner alors que la mort approche avec les vautours tournoyant autour. Le pêché et la rédemption ne seront jamais éloignés de l'univers de 16HP, la musique et les paroles servant d'exhutoire. Sur l'ensemble de l'album, la présence de simples mélodies jouées au banjo souvent déjà entendues, nous permet de nous raccrocher à quelque chose de connu, mais les autres instruments sont là pour nous ramener au coeur de cette atmosphère inquiétante et pesante. Les magnifiques Harm's way et American Wheeze sur lesquels l'accordéon et le violon joués sur le fil du rasoir arrivent à créer un sentiment de tension et d'urgence rarement entendu avec ces instruments. Les guitares électriques ne sont pas en reste sur d'autres morceaux comme Haw qui était en fait le titre de leur 1er EP aux States et qui a été rajouté sur la version européenne. Et comme me l'a justement souligné JohnSteed, l'album est superbement clôturé par le titre Strong man porté par la simple grâce de la voix plaintive et suppliante d'Edwards qui atteint des sommets d'émotion. Ainsi, par les paroles mystiques et martyrisées de ses chansons, Edwards devient un chanteur prêcheur de la bonne parole musicale.

Cet album alternant titres rapides et plus lents, reste à mon avis inégal. Mais avec de nombreuses perles et pépites, il est largement conseillé et, de plus il laisse entrevoir le talent prometteur des 16HP confirmé sur le suivant.


LOW ESTATE (1998)

Lien amazon.fr          


1. Brimstone Rock
2. My Narrow Mind
3. Low Estate
4. For Heaven's Sake
5. Sac of Religion
6. The Denver Grab
7. Coal Black Horses *
8. Pure Clob Road
9. Phyllis Ruth
10. Black Lung
11. Fire Spirit *
12. Golden Rope
13. Hang My Teeth on Your Door
14. Ditch Digger
15. The Partisan *
16. Dead run **

* présent sur version 2 européenne
** absent sur version 2 européenne


Sur cet album produit par John Parish, le groupe a choisi de laisser parler les guitares électriques. Dès Brimstone Rock qui commence sur un style country, les guitares essayent de prendre le pouvoir. Et curieusement elles apparaissent plus aiguës nous laisssant presque entrevoir une certaine clarté. Celle-ci s'estompera rapidement avec le sublime Low Estate. Sur ce morceau, l'électricité a disparu laissant la place à l'accordéon qui cette fois fait retomber la tension, et crée un sentiment de mélancolie et de tristesse poignant. Mais c'est sans compter sur For Heaven's Sake et Sac of Religion où les guitares sont plus fougueuses et repartent de plus belle à l'assaut, semblant cette fois incontrôlables. Sur la fin de ce dernier, le chanteur libère aussi sa rage. La colère enfin libérée, l'album revient vers une certaine sérénité mais toujours pleine de tristesse. Avec the Denver Grab, on se voit au coin du feu à écouter la complainte de celui qui a perdu sa chère. Pure Club Road et Golden Rope sont tout aussi émouvantes et donnent envie de pleurer.

L'album contient évidemment quelques chansons plus traditionnelles et plus country comme Hang my teeth on your door ou Ditch digger qui permettent de détendre l'atmosphère.

Cet album beaucoup plus cohérent a su conserver l'univers mélancolique du 1er album tout en lui y ajoutant un côté plus électrique. Mais là, il faut parler des bonus qui élèvent encore plus haut cet album. Surtout les 2 titres chantés avec Bertand Cantat. L'énergique titre Fire Spirit reprise du Gun Club influence aussi avouée de Noir Désir, permet aux 2 chanteurs de crier leur rage, leurs voix s'accordant parfaitement. Et pour conclure, une autre reprise, The Partisan de Leonard Cohen, magnifique version chantée à moitié en anglais et français qui nous fait frissonner sur un sujet peu souvent abordé qu'est celui des Résistants.


SECRET SOUTH (2000)

Lien amazon.fr          


1. Clogger
2. Wayfaring Stranger
3. Cinder Alley
4. Burning Bush
5. Poor Mouth
6. Silver Saddle
7. Praying Arm Lane
8. Splinters
9. Just Like Birds
10. Nobody 'Cept You
11. Straw Foot

Malgré le succès d'estime et critique de leur précédent album, le groupe considéré comme trop marginal et pas assez rentable se fait remercier par sa maison de disques en 1999. De retour avec un nouveau label, les 16 HP ont produit ce 3ème opus. Cet album déçoit de nombreux fans. Est-ce à cause des difficultés antérieures ou est ce le manque d'inspiration?

Il est vrai que le son des 16 HP est toujours reconnaissable, mais, trop peu de fois, le disque très (trop?) produit parvient à nous bouleverser. Le chanteur a mis de l'eau dans son vin et semble beaucoup plus apaisé. Sa voix est toujours aussi belle mais semble souvent manquer d'émotion. On a l'impression que le chanteur semble vouloir s'effacer et ne plus se mettre en avant. Une impression que l'on ressent sur le triste Silver Saddle ou Splinters. Le superbe morceau d'ouverture Clogger et ses arrangements jamais entendus nous laissait pourtant entrevoir un magnifique album. Cinder Alley, morceau qui aurait pu facilement figurer sur les 2 précédents albums, confirmait ce sentiment.

Mais voila au fur et à mesure, l'album s'essouffle. Par exemple, Poor mouth et Just like birds sont de belles chansons tristes mais il manque ce petit quelque chose de magique. Ce petit quelque chose qui apparaît justement sur le remarquable Burning bush joué au piano tout en finesse et très travaillé. Le groupe effectue toujours des reprises comme Wayfaring Stranger (ayant été repris aussi par Johnny Cash) ou Nobody 'cept you de Bob Dylan mais elles sont trop évidentes et proches de l'original.

En fin de compte, ce disque moins réussi que les autres, n'est pas mauvais mais il ne tient pa la distance. C'est l'album de la remise en question. Le groupe se cherche et ne sait pas quelle orientation musicale choisir.


HOARSE - 2001

Lien amazon.fr          


1. American Wheeze
2. Black Soul Choir
3. Bad Moon Rising
4. Low Estate
5. For Heaven's Sake
6. Black Lung
7. Horse Head
8. South PA Waltz
9. Brimstone Rock
10. Fire Spirit
11. Day of the Lords

Cet album Live enregistré lors de leur tournée en 1998 confirme la réputation des 16HP comme un très bon groupe de scène réussissant à recréer la même atmosphère que dans leurs albums. A noter que ce live semble fermer une parenthèse et ne comporte aucun titre de Secret South. Cet album rentre dans le vif du sujet avec des versions électriques et tonitruantes de American Wheeze et Black soul choir. Suivie de près par Bad moon rising une reprise du Creedence Clearwater Revival impressionnante par le jeu de basse. Et là, il faut fermer les yeux pour écouter le sublime Low estate toujours aussi poignant. Moment de calme juste avant For heaven's sake qui libère les chevaux. Pourtant c'est quand l'électricité semble s'effacer que la tension devient extrême et étouffante, avec Horse head et l'inédit South PA Waltz. Le chanteur possédé n'est pas étranger à cette atmosphère. Pour la suite, les brides sont lachées avec Brimstone rock, les guitares s'en donnant à coeur joie et ensuite l'énergique Fire Spirit avec la présence de Bertrand Cantat doit faire baver ceux qui n'étaient pas au Bataclan ce soir là. Et pour conclure, Day of the Lords est une magnifique reprise aussi sombre et hantée que celle de Joy Division.


FOLKLORE (2002)

Lien amazon.fr          


1. Hutterite Mile
2. Outlaw Song
3. Blessed Persistence
4. Alone And Forsaken
5. Single Girl
6. Beyond The Pale
7. Horse Head Fiddle
8. Sinnerman
9. Flutter
10. La Robe A Parasol

Sur cet album, 16HP s'intéresse au folklore aussi bien américain qu' européen (comme il l'a toujours fait). Mais il ne s'agit pas du folklore festif comme on pourrait y penser à la lecture du titre. On a le droit au contraire à une musique dépouillée et d'une profonde et magnifique mélancolie qui accompagne la voix apaisée du chanteur. Le groupe a gagné en maturité tout en laissant de côté les guitares électriques. Même les autres instruments se font discrets pour mieux apprécier le côté envoutant et spirituel de cet album. Heureusement, cet album est entrecoupé par des chansons plus légères qui laissent tomber la pression comme Single Girl une reprise de la famille Carter ou la Robe A Parasol chantée dans un vieux français qui clôture l'album.

Voila, une page est tournée, les débuts du groupe sont loins. Le groupe a atteint le point de non retour avec un album encore plus sombre et triste que les précédents (la pochette noire ne trompe pas). Un disque qui annonce la fin. En fait, c'était bien la fin du groupe qui était annoncée avec la sortie quasiment en même temps de deux projets parallèles et personnels que sont Woven Hand (pour David Eugene Edwards) et Lilium (pour les 2 frenchies).


OLDEN (2003)

Lien amazon.fr          


1. American Wheeze
2. Coal Black Horses
3. Scrawled In Sap
4. Prison Shoe Romp
5. I Seen What I Saw
6. Neck On The New Blade
7. Interview
8. South Pennsylvania Waltz
9. My Narrow Mind
10. American Wheeze
11. Shametown
12. Train Serenade
13. Strong Man
14. Interview
15. Slow Guilt Trot
16. Low Estate
17. Pure Clob Road
18. Heel On The Shovel
19. Sac Of Religion
20. Dead Run

Cet album réservé plutôt aux collectionneurs contient les 1ères sessions d'enregistrement faites par le groupe en 1993 et 1994. Il contient aussi des interviews ainsi que des inédits. Les 6 derniers titres sont des lives enregistrés en 1994. On apprécie donc de découvrir la genèse de ces morceaux qui étaient déjà à l'époque très convaincants.


Bon maintenant il ne reste plus qu'à se plonger dans l'univers de Woven Hand et Lilium....

Le site officiel des 16 HP et de leurs autres projets parallèles est le suivant:
site officiel
et un autre non officiel:
site non officiel
Get off, get up, you son of pop
The light below is bright on top
It's suds and soda a vibe decoder

All my Gigs (2000-2014) ...

#2 JohnSteed

JohnSteed

    Secretly Canadian

  • Indie Rock Mag
  • 9000 messages
  • Location:Nulle part et ailleurs
  • Love:life, sex & rock'n roll

Posté 11 April 2005 - 12:46

Magnifique, très belle discographie, darko :interpol:

J'ai noté une belle analyse de Strong man :rock: :P
Image IPB

#3 lloyd_cf

lloyd_cf

    Edukator, l'homme-Bescherelle

  • Indie Rock Mag
  • 3674 messages
  • Location:lost somewhere between the earth and my home
  • Love:Les murs de son
  • Hate:Murat, Animal Collective & Perry Blake

Posté 11 April 2005 - 13:49

...et aussi un bel effort sur l'orthographe :P :rock:
Life is unfair: Kill yourself or get over it.

#4 JohnSteed

JohnSteed

    Secretly Canadian

  • Indie Rock Mag
  • 9000 messages
  • Location:Nulle part et ailleurs
  • Love:life, sex & rock'n roll

Posté 11 April 2005 - 13:56

...et aussi un bel effort sur l'orthographe  :P  :rock:

Voir le message


Attention, lloyd! N'insistes pas! Une ombre plane sur toi! :zut: :P
Image IPB

#5 Invités_RockamboL_*

Invités_RockamboL_*
  • Invité

Posté 11 April 2005 - 15:07

Magnifique Darko :rock:

J'te remercie de m'avoir fait découvrir les deux premiers albums de 16 Horsepower dont je ne connaissais rien. On sent l'amateur de western dans ta description du premier ^_^ j'espère qu'on peut encore facilement se le procurer.

#6 JohnSteed

JohnSteed

    Secretly Canadian

  • Indie Rock Mag
  • 9000 messages
  • Location:Nulle part et ailleurs
  • Love:life, sex & rock'n roll

Posté 11 April 2005 - 15:29

Darko pourrait peut-être rajouter un sondage pour qu'on vote pour notre album préféré. Vous en pensez quoi?
Image IPB

#7 iansich

iansich

    Administrateur

  • Indie Rock Mag
  • 4549 messages
  • Interests:Musique, Internet, Ski, Randonnée.

Posté 11 April 2005 - 18:56

:merci: pour cette magnifique discographie. Je présente à tous mes escuses pour avoir fait splitter le groupe par ma malédiction :lol:

#8 darko

darko

    Indierockforum Team

  • Indie Rock Mag
  • 5234 messages

Posté 11 April 2005 - 19:02

Darko pourrait peut-être rajouter un sondage pour qu'on vote pour notre album préféré. Vous en pensez quoi?

Voir le message

Voili voila. Monsieur est servi :rolleyes:

Bon puique l'on sait pour lequel tu vas voter, il faut que t'achètes maintenant Olden pour voir les 1ères sessions d'enregistrement de cet album :tease: ...
Get off, get up, you son of pop
The light below is bright on top
It's suds and soda a vibe decoder

All my Gigs (2000-2014) ...

#9 JohnSteed

JohnSteed

    Secretly Canadian

  • Indie Rock Mag
  • 9000 messages
  • Location:Nulle part et ailleurs
  • Love:life, sex & rock'n roll

Posté 11 April 2005 - 19:31

il faut que t'achètes maintenant Olden pour voir les 1ères sessions d'enregistrement de cet album  :tease: ...

Voir le message

M'acheter? C'est bientôt mon anniversaire, je peux tenter de me le faire acheter :P
Image IPB

#10 JohnSteed

JohnSteed

    Secretly Canadian

  • Indie Rock Mag
  • 9000 messages
  • Location:Nulle part et ailleurs
  • Love:life, sex & rock'n roll

Posté 21 April 2005 - 14:46

il faut que t'achètes maintenant Olden pour voir les 1ères sessions d'enregistrement de cet album :tease: ...

Voir le message

M'acheter? C'est bientôt mon anniversaire, je peux tenter de me le faire acheter :P

Voir le message

Je l'ai reçu hier et, depuis, le CD ne quitte pas la platine. Je me suis également mis le casque sur les oreilles :ipod: de façon à écouter toutes les chansons en intégralité et de manière concentrée.

On retrouve effectivement lors de ces sessions ce que darko a qualifié la genèse des chansons: certaines seront réorchestrées, leur tempo accéléré mais on reconnaît déjà la marque de fabrique du groupe. On ressent leur potentiel dans ces versions épurées. Le 1er album n'a pas fait l'objet d'une production importante et le mixage se voulait le plus représentatif de ce que le groupe dégageait en live: puissance et émotion. Dès lors pas de surprise énorme même si on constate qu'à travers certaines versions les chansons gardent toujours leur magie inégalée.

Sur les albums suivants, le groupe a souhaité profiter d'un travail plus poussé en studio perdant de ce fait beaucoup d'émotion: comment garder la même sincérité quand il faut enregistrer des dizaines de fois
un titre? C'est un peu comme si on déclarait sa flamme à l'être cher des centaines de fois par jour, même si c'est ce qu'elle ou il aimerait (bon, c'est l'histoire de Mars et de Vénus, et je ne vais vous la raconter ici!). Au bout d'un moment, on n'y croit plus soi-même!
Mais, cela reste du 16 Horsepower, c'est à dire que c'est bon, voire du très bon. Il ne faut pas exagérer. Le groupe s'est donc concentré plus sur la forme que sur le fond: plus d'harmonie que d'émotion. Plus d'instrumentalisation que de coeur!

On retrouve également ce pouvoir charismatique et mystique du chanteur, David Eugene Edwards, dont darko nous a parlé dans sa discographie. Ecoutez seulement le titre Strong man et puis ses autres chansons après tout!

A travers ses textes et son interprétation, on le sent complètement porté voire transporté par ses compositions. Je l'imagine sur scène ou en studio dans un état second, habité, communiant sa détresse, son mal-être, implorant le monde qu'on le délivre, le guérisse du Mal qui le possède.
Il a beau supplié le Pouvoir suprême, rien ne viendra changer l'Ordre établi. David Eugene Edwards restera prêcheur de la mauvaise parole aux fidèles. Et ceci pour notre plus beau plaisir musical!
Si le paradis ressemble à ce qu'il nous décrit, je veux bien mourir! Bon, mais le plus tard possible, quand même!

J'imagine le public désespéré, désemparé, ne pouvant lui venir en aide. Communiant avec lui, il implore, lui, qu'Edwards reste malheureux le plus longtemps possible; le malheur des uns faisant le bonheur des autres!

Voilà, je voulais juste essayer de décrire, de transcrire, avec mes mots (maux?) ce que leurs chansons m'inspiraient. La dernière fois que j'ai ressenti de telles émotions, c'était à l'écoute de Pornography.
De là à ériger des passerelles entre ces 2 groupes, pourquoi pas?
Image IPB

#11 darko

darko

    Indierockforum Team

  • Indie Rock Mag
  • 5234 messages

Posté 21 April 2005 - 20:35

Amen. La messe est dite ... ^_^


J'adore ta façon de retranscrire ce que tu ressens à l'écoute de ce groupe d'exception. :johnsteed:
J'aurai pas mieux fait.
Get off, get up, you son of pop
The light below is bright on top
It's suds and soda a vibe decoder

All my Gigs (2000-2014) ...

#12 JohnSteed

JohnSteed

    Secretly Canadian

  • Indie Rock Mag
  • 9000 messages
  • Location:Nulle part et ailleurs
  • Love:life, sex & rock'n roll

Posté 21 April 2005 - 20:53

J'aurai pas mieux fait.

Voir le message

Sûrement que si, darko! Fais comme moi: ferme les yeux et laisse parler ton coeur!
Image IPB

#13 bodyinflight

bodyinflight

    Indie Rock Fanatic

  • Indie Rock Fanatic
  • 1621 messages
  • Location:marseille

Posté 24 March 2006 - 00:06

excellent groupe!
du début à la fin ( :bye: )
mais DEE sait très bien se faire pardonner avec Woven Hand
3 albums excellents eux aussi

y'en a qui ont vu Blush?

#14 JohnSteed

JohnSteed

    Secretly Canadian

  • Indie Rock Mag
  • 9000 messages
  • Location:Nulle part et ailleurs
  • Love:life, sex & rock'n roll

Posté 24 March 2006 - 20:34

Les albums de Woven Hand sont très bons même si je retrouve pas cette intensité qui se dégageait chez 16HP. Non pas vu Blush.

Par contre, je (re)conseille le DVD live sorti en décembre dernier:

Image IPB
:arrow: Lien Fargo Store
Image IPB

#15 bodyinflight

bodyinflight

    Indie Rock Fanatic

  • Indie Rock Fanatic
  • 1621 messages
  • Location:marseille

Posté 02 April 2006 - 18:03

Battez-vous, ça en vaut la peine:
Image IPB
(1€ sur ebay -- pour l'instant, biensûr :P)

Modifié par bodyinflight, 02 April 2006 - 18:05.





0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s)