Aller au contenu


Photo

Les Inrocks 2012


  • Veuillez vous connecter pour répondre
7 réponses à ce sujet

#1 darko

darko

    Indierockforum Team

  • Indie Rock Mag
  • 5234 messages

Posté 18 November 2012 - 23:36

Pour cette 25ème édition anniversaire, il y avait une belle affiche, je fais un rapide retour sur 3 soirs auquel j'ai assisté :

- Le 1er soir, Casino de Paris, les Rennais de Juveniles étaient une bonne entrée en matière du peu que j'ai vu, groupe bien entraînant et prometteur, la suite étant franchement décevante avec Kindness au look 80's assez ridicule et à la musique funk aussi datée que kitch, le chanteur ayant en plus peu de voix (la fatigue ?). Passons vite fait aux 2 têtes d'affiche qu'étaient Lescop et Hot Chip. L'attente était grande pour le 1er groupe qui reste pour moi toujours une grande énigme. Déjà vu en concert et c'est toujours aussi chiant et soporifique au bout d'un morceau (le reste du concert c'est du copier coller sans aucune originalité si ce n'est faire une sorte de post-punk avec un chant à la Daho, on a connu plus original en 2012). Heureusement Hot Chip relève la barre et facilement. La nouvelle batteuse (Bat For Lashes) assure une rythmique d'enfer tandis que la bande de geeks s'en donne à cœur joie pour asséner ses tubes dansants et effiacces pendant une heure (seulement). La salle un peu endormie jusque là entre dans la danse sans s'arrêter, jusqu'au couvre-feu sans aucun rappel, une fin assez frustrante (le bémol du festival qui ne laisse aucune marge aux groupes même les derniers).

- Le 2ème soir, La Cigale, l'affiche parfaite était tenue par 2 grands groupes dont la réputation n'est plus à faire (ou presque) à savoir Lambchop et les Tindersticks. La 1ère bonne surprise fut venue de Mermonte, un groupe rennais (encore) dont la musique se trouve être un croisement de Tortoise et Broken Social Scene. Avec 2 batteurs au centre de la scène, une dizaine de musiciens, peu de chant, le groupe montre une technique irréprochable (et peut-être démonstrative pour certains) qui fait mouche et impressionne. Le groupe qui suit Daughter était agréable avec une chanteuse ayant un joli timbre de voix, des mélodies folks désenchantées qui partent souvent dans des déluges de guitares à la XX et permettent à leurs chansons de sortir d'un format trop classique et entendu. Le trio n'a pas encore sorti d'album mais devrait faire parler de lui. Lambchop est le grand moment de la soirée, musique feutrée et presque susurrée, il fallait vraiment être devant pour en profiter et ne pas entendre les conversations du fond au bar. Public attentif et captivé, ce moment de calme était magique et atemporel. Ce ne fut pas le cas de la prestation des Tindersticks assez ennuyeuse malgré le côté électrique des morceaux joués ce soir. Le choix de la set-list a peut-être joué (leur dernier album étant pas mal du tout) mais il y avait bien moins de charme qu'à leurs tournées précédentes. Ce n'était évidemment pas déagréable.

- Le dernier soir faut le grand retour de Pulp à l'Olympia. Grande excitation que n'a pas su profiter Tristesse Contemporaine, avec un concert assez vain et fatiguant sur la longueur. Heureusement Pulp allait donner un concert de folie mettant une sacrée ambiance dans toute la salle (chose assez rare). Ca démarrait avec Do You Remember the First Time ? qui allumait la mèche, explosion de joie dans la salle qui n'allait pas baisser. Jarvis Cocker était en grande forme, en véritable showman, avec ses déhanchés suggestifs et ses pas de danse (devant sa mère qui fêtait son anniversaire). J'aurai bien aimé voir la tête de sa mère devant This Is Hardcore, le grand sommet du concert. Les 2h de show ont permis un véritable best of qui n'a pas oublié les morceaux de la première période du groupe et les tubes comme Common People qui fera sauter la salle entière. Il y avait un grand nombre de fans qui connaissaient les paroles par coeur, assez étonnant comme ambiance. Très bon moment avec toujours un commentaire (en français) entre chaque morceau de Jarvis Cocker qui se remémorait les anciens concerts parisiens de l'époque. Il ya même eu 2 rappels.

Set list :
1.Do You Remember the First Time?
2.Pink Glove
3.Razzmatazz
4.Something Changed
5.Disco 2000
6.Sorted for E's & Wizz
7.F.E.E.L.I.N.G.C.A.L.L.E.D.L.O.V.E.
8.Acrylic Afternoons
9. Have You Seen Her Lately?
10.Babies
11.Help the Aged
12.This Is Hardcore
13.Sunrise
14.Bar Italia
15.Common People

16.Countdown
17.Little Girl (With Blue Eyes)
18.Mis-Shapes

19. Live Bed Show

Get off, get up, you son of pop
The light below is bright on top
It's suds and soda a vibe decoder

All my Gigs (2000-2014) ...

#2 darko

darko

    Indierockforum Team

  • Indie Rock Mag
  • 5234 messages

Posté 18 November 2012 - 23:41

Quelques vidéos du concert de Pulp (mais pas de moi, j'étais trop occupé :interpol: )


Pulp - Do You Remember The First Time


Pulp - This Is Hardcore


Pulp - Common People
Get off, get up, you son of pop
The light below is bright on top
It's suds and soda a vibe decoder

All my Gigs (2000-2014) ...

#3 RabbitInYourHeadlights

RabbitInYourHeadlights

    Poxvirus Lapinus

  • Indie Rock Mag
  • 29867 messages
  • Location:Le dernier terrier sur la gauche
  • Love:GS Herren, RC Lange et DM Stith
  • Hate:Qu'on vampirise mes weekends

Posté 19 November 2012 - 00:25

- Le 2ème soir, La Cigale, l'affiche parfaite était tenue par 2 grands groupes dont la réputation n'est plus à faire (ou presque) à savoir Lambchop et les Tindersticks. La 1ère bonne surprise fut venue de Mermonte, un groupe rennais (encore) dont la musique se trouve être un croisement de Tortoise et Broken Social Scene. Avec 2 batteurs au centre de la scène, une dizaine de musiciens, peu de chant, le groupe montre une technique irréprochable (et peut-être démonstrative pour certains) qui fait mouche et impressionne.


Elnorton était sur le coup y a quelque temps. :wink:

#4 John Trent

John Trent

    Indie Rock Fanatic

  • Indie Rock Fanatic
  • 472 messages

Posté 19 November 2012 - 11:19

J'étais aussi à Pulp, quel concert! Quand je pense que le dernier morceau devait être party hard, mais l'Olympia ne rigole pas avec les horaires
"Parler avec les mots des autres, c'est peut-être ça la liberté"
La maman et la putain
"La post avant-garde cassera les prix, mais jamais l'ambiance"
Diabologum

#5 darko

darko

    Indierockforum Team

  • Indie Rock Mag
  • 5234 messages

Posté 19 November 2012 - 21:50


- Le 2ème soir, La Cigale, l'affiche parfaite était tenue par 2 grands groupes dont la réputation n'est plus à faire (ou presque) à savoir Lambchop et les Tindersticks. La 1ère bonne surprise fut venue de Mermonte, un groupe rennais (encore) dont la musique se trouve être un croisement de Tortoise et Broken Social Scene. Avec 2 batteurs au centre de la scène, une dizaine de musiciens, peu de chant, le groupe montre une technique irréprochable (et peut-être démonstrative pour certains) qui fait mouche et impressionne.


Elnorton était sur le coup y a quelque temps. :wink:

Oui j'avais vu après coup mais en live, je n'ai pas du tout entendu ces références folk, c'est vraiement étrange, ca me faisait plus penser à un collectif de post-rock :chepa:
Get off, get up, you son of pop
The light below is bright on top
It's suds and soda a vibe decoder

All my Gigs (2000-2014) ...

#6 darko

darko

    Indierockforum Team

  • Indie Rock Mag
  • 5234 messages

Posté 19 November 2012 - 21:53

J'étais aussi à Pulp, quel concert! Quand je pense que le dernier morceau devait être party hard, mais l'Olympia ne rigole pas avec les horaires

Je pense que c'est aussi l'organisation du festival qui veut ça (ou le contrat avec la salle qui l'imposait des horaires de fin) vu que chaque soir, c'était la même chose. Encore là, on a eu droit à des rappels :interpol:
Get off, get up, you son of pop
The light below is bright on top
It's suds and soda a vibe decoder

All my Gigs (2000-2014) ...

#7 caribou

caribou

    Géo Trouvetout

  • Administrateur
  • 10651 messages
  • Location:A flanc de coteaux
  • Love:Pixies | The Smiths
  • Hate:Se lever le matin

Posté 19 November 2012 - 22:40

Quelle asperge déglinguée ce Jarvis :lol: ... il a pas pris un gramme, toujours la pêche, z'êtes des sacrés veinards d'avoir (re)vécu ça.

#8 atom

atom

    blonde à temps partiel

  • Indie Rock Fanatic
  • 3130 messages
  • Location:Lille

Posté 20 November 2012 - 10:02

Quelle asperge déglinguée ce Jarvis :lol: ... il a pas pris un gramme, toujours la pêche, z'êtes des sacrés veinards d'avoir (re)vécu ça.


C'est pas le cas de tout le monde hein :tease:

en tout cas, c'est clair que ça devait etre chouette, je vais me contenter des vidéos :(
I'm deranged ....... deranged my love




0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s)