Aller au contenu


Photo

aYia, première !


  • Veuillez vous connecter pour répondre
Aucune réponse à ce sujet

#1 Le Mag

Le Mag

    Indie Rock Fanatic

  • Newsers
  • 2750 messages
  • Location:France

Posté 07 October 2018 - 09:54

Deux ans que nous l'attendions cette news !
Il faut dire que depuis la publication de Water Plant en octobre 2016, la pépite du label islandais Bedroom Community était largement scrutée, et ce malgré une discrétion à toute épreuve, que ce soit sur scène ou derrière des visuels travaillés et captivants, tel un trésor à préserver. Pourtant, le trio n'a pas mis longtemps à se faire un nom et une petite réputation sur la scène musicale, de Reykjavík d'abord, où chaque représentation fait salle comble, à l'international, la célèbre radio de Seattle, KEXP, n'ayant pas tardé à repérer aYia.
La confirmation, si tant est qu'elle fut nécessaire, est arrivée quelques mois après, avec Ruins - figurant sur la bande son du film Let Me Fall de Baldvin Z - et une fois encore mixé et masterisé par Valgeir Sigurðsson, où les beats électro contrastent avec le chant envoûtant et quasi-langoureux.

Mais c'est surtout lors des dernières semaines que les Islandais se sont montrés actifs, en publiant presque coup sur coup deux clips tout autant magnifiques qu'ils sont différents. Sparkle, d'abord, réalisé par Geoff McAuliffe, crée une immersion totale dans une atmosphère oppressante, alternant les plans sur des décors épurés, d'ambiances futuristes et de vues de l'espace, sur lesquels l'usage répété du logo rouge triangulaire, symbole du trio, vient renforcer ce sentiment d'étouffement.


Slow, signé Alexandre Souêtre et tourné entre l'Islande et Los Angeles, se veut quant à lui plus aérien et respirable, quoique toujours grave et mélancolique, où la nature semble prendre une place plus importante.
Dans tous les cas, nous en avons suffisamment entendu - sans compter les lives vus ici et là - pour attendre cet album comme l'un des plus beaux disques de cette année, car il est certain que l'imbrication de tous ces titres, déjà magnifiques individuellement, donneront un sens et une grandeur supplémentaire à ce premier opus d'aYia, pour qui leur composition est "la rencontre de différents aspects, principalement connectés aux extrêmes de l'existence. Cela gratte la surface de l'idée même de fragilité, changeant l'intérieur de ce qui l'entoure... c'est la formalisation concrète d'un geste poétique, génétiquement modifiée pour devenir quelque chose qui nous est étranger."

Si la sortie est prévue pour le 16 novembre, toujours via Bedroom Community, il est néanmoins possible de passer une pré-commande sur le Bandcamp du groupe.

News du : 6/10/2018 - par spydermonkey
pour indierockmag.com






0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s)