Aller au contenu


Photo

Iceland Airwaves 2018 : La sélection IRM


  • Veuillez vous connecter pour répondre
Aucune réponse à ce sujet

#1 Le Mag

Le Mag

    Indie Rock Fanatic

  • Newsers
  • 2763 messages
  • Location:France

Posté 04 November 2018 - 08:19

Du 7 au 10 novembre, la ville de Reykjavík va vivre au rythme du festival le plus connu de l'île : les Iceland Airwaves où quelques centaines d'artistes - excusez du peu - se produiront dans différents lieux, de l'après-midi pour le off jusqu'au milieu de la nuit. Entre têtes d'affiche reconnues et jeunes pousses à suivre, IRM vous a concocté une sélection de 30 titres de musiciens programmés pour cette nouvelle édition.
Bien évidemment, cette playlist est loin d'être exhaustive, mais elle vous donnera peut-être l'envie de découvrir l'ensemble de la programmation.

On ne pouvait pas passer à côté des inévitables, qui se sont déjà fait un nom sur la scène internationale : JFDR et son récent EP où sont rejoués d'anciens titres avec un nouvel arrangement autour des cordes, G Y D A dont le dernier album, Evolution, se révèle une fois encore magnifique (lire notre chronique), Mammút qui sont passés à l'Anglais pour leur quatrième album studio ou encore Une Misère avec son metal subtil. On n'oubliera pas non plus Kælan Mikla dont le troisième album est attendu avec impatience, ni aYia, qui attire les foules avec sa synth-pop électronique.

Mais la magie des Airwaves, c'est de découvrir des noms qui n'étaient pas - ou de façon très confidentielle - arrivés jusqu'en France. Pourtant, certains jouissent d'une certaine côte de popularité locale. On pense évidemment à la révélation de l'édition 2017, Hatari, qui captive aussi bien par sa musique que par sa mise en scène, mais aussi les inquiétantes Madonna + Child, le post-rock de GlerAkur, la folie douce de dj. flugvél og geimskip, le post-punk de Skátar ou encore les inénarrables Dr. Spock.
Côté pop, il faut sans hésiter se tourner vers Bagdad Brothers , quand on ira voir du côté d'Hórmónar , de Grísalappalísa, de Korter í Flog, Pink Street Boys et Tófa pour du punk déjanté.
Les amateurs de musiques électroniques, quant à eux, ne devront pas passer à côté de Sólveig Matthildur, ZAAR, MSEA, Grúska Babúska ou encore le duo asdfhg., tout comme BistroBoy qui vient de sortir un très bel album aux accents néo-classiques.
Le rock, au sens large, n'est pas en reste et est bien représenté grâce, notamment, à Benny Crespo's Gang, au doom de Godchilla ou au jeune trio Gróa.
On retrouve enfin, et diamétralement opposé, le hip hop de Lord Pusswhip, et l'ambient/néo-classique de Bára Gísladóttir et d'Ingibjörg Turchi, que nous avions également connue en tant que bassiste de Rökkurró.

- Première partie :


- Deuxième partie :

News du : 3/11/2018 - par spydermonkey
pour indierockmag.com






0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s)