Aller au contenu


Photo

Questions sur les notations


  • Veuillez vous connecter pour répondre
21 réponses à ce sujet

#16 flozik

flozik

    Indie Rock Mag

  • Indie Rock Mag
  • 1578 messages
  • Location:77
  • Love:Radiohead, post punk, krautrock, shoegaze
  • Hate:many many things

Posté 04 March 2007 - 19:30

Personnellement (et c'est très subjectif), les Inrocks représentent quelque chose que j'éxècre un peu dans le rock, ce côté intelligentsia de la pop moderne (revendiqué aussi apr d'autres). Mais ça n'est que mon très bête avis :huh:
"La vérité n'est pas du côté du plus grand nombre, parce qu'on ne veut pas qu'elle y soit. Le jour où le plus grand nombre sera a même, par sa culture et ses connaissances, de choisir lui même sa vérité, il y a peu de chances pour qu'il se trompe."

Boris Vian

#17 RabbitInYourHeadlights

RabbitInYourHeadlights

    Poxvirus Lapinus

  • Indie Rock Mag
  • 29820 messages
  • Location:Le dernier terrier sur la gauche
  • Love:GS Herren, RC Lange et DM Stith
  • Hate:Qu'on vampirise mes weekends

Posté 04 March 2007 - 20:12


Là encore tu est naïf, et je parle en connaissance de cause : difficile d'intégrer un magazine quand on n'est pas parisien et qu'on ne connait personne, pour la simple raison que quoi que l'on fasse dans ce cas-là, on n'est pas lu. :zut:

Mais les gens qui ont créé les Inrocks, par exemple ( :zut: ).
C'était des jeunes, comme les rédacteurs du mag, et à l'époque, faute d'internet, ils avaient créé une radio (les fréquences étaient libres à l'époque). Leur réputation grandissant, ils ont crée le journal. Et chacun sait ce que le journal est devenu.


Oui, si l'on parvient à créér un journal (et pour ça je doute fortement que les fondateurs des Inrocks n'aient pas été aidés par l'une ou l'autre connaissance dans le milieu la presse de l'époque), mais quant à réussir à rallier un magazine comme les Inrocks, sans relation c'est vraiment peine perdue.

Pourquoi votre subjectivité, spontanéité, etc, devrait-elle disparaître si l'on commençait à vous rémunérer ? Je n'y crois pas.


Là tu marques un point, forcément je n'y crois pas non plus. Après peut-être que ça dépend des gens, et que pour certains la pression de la crédibilité (plus que celle des maisons de disques à mon avis) devient trop forte. Pitchfork dit que tel album sera le Pet Sounds des années 2000, alors on va pas prendre le risque de pas faire 8 pages dessus, des fois qu'ils auraient raison, etc. Enfin bon.

Moi qui suis un ancien lecteur des Inrocks (et oui, j'avoue :chaud: ), et qui à une certaine époque leur accordait beaucoup de crédit car à mon avis ils le méritaient non seulement comme "défricheurs" (et dieu sait combien le terme a été galvaudé depuis) que par leur volonté de faire connaître au plus grand nombre les artistes (émergeants ou pas) qui les touchaient, ce que je déplore aujourd'hui c'est que quand un album peu médiatisé qui mériterait d'être mis en avant est chroniqué dans leurs pages par quelqu'un qui l'a adoré, il se retrouve relégué au placard d'une colonne de 15 lignes (je pense récemment à Bracken ou Do Make Say Think), alors que pendant ce temps les couv' se multiplient sur des artistes montés en flèche par la hype et dont les albums, qu'on les aime ou pas, sont partout sous les feux des projecteurs indés.
Peut-être que le problème c'est justement que les Inrocks ont trop grossi, ont engagé trop de monde et qu'aujourd'hui le pourcentage de défricheurs a diminué, ce qui fait que le consensus se fait forcément bien plus autour d'Arcade Fire que de Do Make Say Think, au point qu'on se doit de faire référence aux premiers dans la chronique de l'album des seconds qui n'ont pourtant pour seul point commun avec eux le fait d'être canadien.
Et encore là c'était pas l'exemple le plus parlant, que dire d'un magazine qui va nous bassiner deux ans avec Franz Ferdinand au point d'en faire un messie musical (alors que pourtant c'est pas comme si ils avaient pas tout piqué à Orange Juice, Wire ou les Talking Heads, hein... :rolleyes: ) et de citer leurs deux albums dans leurs tops 5 de 2004 et 2005, sans même glisser un mot ces deux mêmes années, ou à peine, sur des artistes aussi révolutionnaires que ceux du label Anticon (OK ils avaient parlé de cLOUDDEAD, mais quid de Sole, Jel, 13 & God, Odd Nosdam, Alias ?...).

Non, je pense vraiment que les Inrocks sont tombés dans le piège du conformisme et de la routine depuis le début des années 2000, et c'est bien dommage. :(

#18 flozik

flozik

    Indie Rock Mag

  • Indie Rock Mag
  • 1578 messages
  • Location:77
  • Love:Radiohead, post punk, krautrock, shoegaze
  • Hate:many many things

Posté 04 March 2007 - 20:23

En même temps désolé de te dire que pour le moment niveau pop-rock (dans la même veine), je n'ai pas vu d'équivalent à Neon bible (ni à Funeral d'ailleurs), et pourtant j'écoute beaucoup d'indépendants et de petits groupes, je me base beaucoup sur des sites underground ou plus défricheurs comme le votre. j'ai aussi acheté Versus qui s'avoue magazine de contre-culture. Myspace est également un super moyen d'ouvrir ses oreilles et les carcans créés par certains journaux.

Bah ouais mais la plupart des groupes dont on me dit "c'est génial, mythique, les nouveaux boss de l'electro-rock, attention chef d'oeuvre", bah ça pète rarement deux pattes à un canard, c'est très souvent juste potable voire au mieux très bien, sans plus.

C'est un peu ça que je reproche aux trucs de contre-culture, ils se forcent un peu à trouver leurs propres chefs-d'oeuvres inconnus et dont personne ne parle ou trop peu et malheureusement, trop souvent bah la crédibilité ne suit pas et le serpent se bouffe la queue. ca rend parano en + :tease:

Je suis contre l'anticonformisme de principe et de rebellisation. ca n'amène souvent pas à grand chose... et une nouvelle foisn, je me fais ma propre culture musicale moi-même et adore dénicher par ci par là des jeunes talents qui me plaisent. Mais se baser sur Un site ou Un mag ou UN webzine c'est trop restrictif, il faut piocher un peu partout et surtout ne pas dire amen à la contre-culture intelligentsienne que j'éxècre :)

edit: ce post n'est pas là pour vous attaquer ou vous véxer je ne donne que mon avis perso. je n'attaque pas votre site en particulier, ni aucun rédacteur ni aucune personne ici, je ne fais que rebondir et donner ma vision des choses...

Modifié par flozik, 04 March 2007 - 20:27.

"La vérité n'est pas du côté du plus grand nombre, parce qu'on ne veut pas qu'elle y soit. Le jour où le plus grand nombre sera a même, par sa culture et ses connaissances, de choisir lui même sa vérité, il y a peu de chances pour qu'il se trompe."

Boris Vian

#19 caribou

caribou

    Géo Trouvetout

  • Administrateur
  • 10651 messages
  • Location:A flanc de coteaux
  • Love:Pixies | The Smiths
  • Hate:Se lever le matin

Posté 04 March 2007 - 20:38

Je suis contre l'anticonformisme de principe et de rebellisation. ca n'amène souvent pas à grand chose... et une nouvelle fois, je me fais ma propre culture musicale moi-même et adore dénicher par ci par là des jeunes talents qui me plaisent. Mais se baser sur Un site ou Un mag ou UN webzine c'est trop restrictif, il faut piocher un peu partout et surtout ne pas dire amen à la contre-culture intelligentsienne que j'éxècre :)

:plusun: Très bien balancé et je pense tout pareil. Mais cette solution idéale n'est pas à la portée de tout le monde, y'a des gens qui n'ont pas le temps ou pas le courage ou pas les moyens. Alors à eux on leur répond quoi, allez acheter les inrocks et puis c'est tout ?

#20 RabbitInYourHeadlights

RabbitInYourHeadlights

    Poxvirus Lapinus

  • Indie Rock Mag
  • 29820 messages
  • Location:Le dernier terrier sur la gauche
  • Love:GS Herren, RC Lange et DM Stith
  • Hate:Qu'on vampirise mes weekends

Posté 04 March 2007 - 21:07

Je suis contre l'anticonformisme de principe et de rebellisation. ca n'amène souvent pas à grand chose... et une nouvelle fois, je me fais ma propre culture musicale moi-même et adore dénicher par ci par là des jeunes talents qui me plaisent. Mais se baser sur Un site ou Un mag ou UN webzine c'est trop restrictif, il faut piocher un peu partout et surtout ne pas dire amen à la contre-culture intelligentsienne que j'éxècre :)


Moi aussi je suis d'accord, forcément, et justement le problème c'est qu'on a souvent l'un ou l'autre extrême dans la critique musicale : d'un côté il y a ceux qui suivent la hype les yeux fermés, de l'autre ceux qui la prennent complètement à contre-courant en ne parlant que de groupes peu médiatisés, parmi lesquels on trouvera autant de faiseurs creux que chez les groupes à la mode du NME (dont ils pourraient d'ailleurs tout à fait être à la place).

Pour revenir à Anticon, je citais ces artistes en exemple parce qu'à mon avis ils ont tout : ils savent écrire, composer et produire des morceaux personnels sans renier leurs influences mais en les transcendant sans cesse, fondre les expérimentations les plus folles dans les formes musicales les plus accrocheuses, mêler démarche politique et univers intime, le tout sans aucune concession au music business, puisque leur talent et leur travail leur confèrent généralement une reconnaissance suffisante pour vivre de leur art. D'ailleurs j'espère de tout coeur qu'ils seront un jour très connus et médiatisés, ça voudra dire que la critique musicale et le public auront évolué en bien. Tout ça pour dire qu'on peut parler d'autre chose sans pour autant tomber dans la "contre-culture intelligentsienne". ;)

Sinon Arcade Fire est certes un très bon groupe, mais personnellement j'ai toujours pas compris ce qu'ils avaient de si renversant. :chepa:

#21 brainofp

brainofp

    Blind Testeur

  • Indie Rock Fanatic
  • 1151 messages

Posté 04 March 2007 - 21:36

Là tu marques un point, forcément je n'y crois pas non plus. Après peut-être que ça dépend des gens, et que pour certains la pression de la crédibilité (plus que celle des maisons de disques à mon avis) devient trop forte. Pitchfork dit que tel album sera le Pet Sounds des années 2000, alors on va pas prendre le risque de pas faire 8 pages dessus, des fois qu'ils auraient raison, etc. Enfin bon.

Moi qui suis un ancien lecteur des Inrocks (et oui, j'avoue :chaud: ), et qui à une certaine époque leur accordait beaucoup de crédit car à mon avis ils le méritaient non seulement comme "défricheurs" (et dieu sait combien le terme a été galvaudé depuis) que par leur volonté de faire connaître au plus grand nombre les artistes (émergeants ou pas) qui les touchaient, ce que je déplore aujourd'hui c'est que quand un album peu médiatisé qui mériterait d'être mis en avant est chroniqué dans leurs pages par quelqu'un qui l'a adoré, il se retrouve relégué au placard d'une colonne de 15 lignes (je pense récemment à Bracken ou Do Make Say Think), alors que pendant ce temps les couv' se multiplient sur des artistes montés en flèche par la hype et dont les albums, qu'on les aime ou pas, sont partout sous les feux des projecteurs indés.
Peut-être que le problème c'est justement que les Inrocks ont trop grossi ....
......
Non, je pense vraiment que les Inrocks sont tombés dans le piège du conformisme et de la routine depuis le début des années 2000, et c'est bien dommage. :(

je suis d'accord avec toi RIYH et ça me fait penser à Rolling Stone magazine qui a perdu bcp de crédibilité dans ses chroniques.
Je pense que c'est dû au fait qu'ils sont devenus tellement gros, qu'ils ont déjà fait leurs preuves et ont assez de lecteurs dévoués qu'ils n'ont plus besoin de prendre de risques en chroniquant des groupes émergeant. Ils se cantinent aux valeurs sûres maintenant et pour les gens qui sont de vrais passionnés de la zik, ça n'est plus du tout intéressant.
Go home and make love! Now!
Mix a little folly with your plans: It is sweet to be silly at the right moment.
You sell your soul like you sell a piece of ass - Me'Shell
Si la culture underground avait un dieu, ce serait Andy Warhol, et ce dieu aurait choisit le Velvet comme prophètes. -- Un sage

#22 Invités_adrien49_*

Invités_adrien49_*
  • Invité

Posté 05 March 2007 - 02:37

C'est un peu ça que je reproche aux trucs de contre-culture, ils se forcent un peu à trouver leurs propres chefs-d'oeuvres inconnus et dont personne ne parle ou trop peu et malheureusement, trop souvent bah la crédibilité ne suit pas et le serpent se bouffe la queue.

hmmm parfaitement d'accord.




0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s)