Aller au contenu


Photo

le brésil c'est l'avenir


  • Veuillez vous connecter pour répondre
14 réponses à ce sujet

#1 The World at Large

The World at Large

    Membre

  • Membres
  • 61 messages
  • Interests:les guitares miniatures et les primitifs flamands

Posté 14 April 2008 - 17:39

suite à l'injonction de Rabbit, voici quelques maigres indications sur la musique brésilienne au cas où certains d'entre vous seraient intéressés.
Je dis maigre parce que, bien que peu connue (et affreusement mal distribuée) ici, cette musique est d'une richesse immense, et il faudrait sans doute plus qu'un topic pour en faire le tour. Mais bref.

Image IPB

Pour un public "rock", peut être que la meilleure porte d'entrée est celle du mouvement dit Tropicalia, créé au milieu des années 60 par Gilberto Gil, Caetano Veloso, Tom Ze, Nara Leao, Gal Costa, Os Mutantes (un des groupes préférés de Kurt Cobain et David Byrne). Ce mouvement avait essayé de mélanger dans un foutoir généralisé la subtilité de la Bossa Nova avec les mélodies des Beatles, les guitares fuzz du rock psyché et les arrangements savants de la musique de Stockhausen. Le principe de départ était essentiellement de s'amuser et de choquer le bourgeois (ce qui vaudra tout de même à certains de se retrouver en prison puis en exil...) mais la force musicale du mouvement était de comporter en son sein des musiciens, compositeurs et arrangeurs d'exception. Les arrangements étaient dûs à Rogerio Duprat, une sorte de troisième Dupont et Dupond (pour l'apparence physique), élève du dit Stockhausen, qui a habillé les mélodies en or que Caetano Veloso et Gilberto Gil offraient à une demi douzaine de groupes et interprètes. Le résultat est vraiment spectaculaire. Peut être que pour un public biberonné à la simplicité harmonique du rock anglo saxon, comme moi, cette musique sera d'un abord déconcertant, car elle n'hésite pas à se servir d'une palette d'accords et d'harmonies extrèmement vaste. Amis quitaristes il n'y a d'ailleurs qu'à regarder cette video de Nara Leao, reprennant un grand standard de l'époque (de Luiz Bonfa) pour constater à quel point l'origine de ce mouvement n'est pas la sécheresse du blues ou du folk, mais bien une bossa nova qui dans sa forme de composition est assez complexe, (sous des aspects pourtant très simples)

Avant de partir à la chasse aux disques individuels de ces artistes, qui sont chaudement recommandés, je pense que le mieux est de se procurer soit la compilation faite par Soul Jazz, il y a quelques années
Lien amazon.fr          
elle est bien, avait été vivement acclamée à l'époque, et a sutout le mérite d'être trouvable! En outre le livret et la qualité sonore sont irréprochables. Toutefois je trouve qu'ils font un peu leurs snobs sur certains choix de morceaux, et passent du coup à côté de certaines vraies merveilles. Personnellement je conseillerais plutôt la compilation faite par les actueurs même du mouvement, en 1968. C'est un peu le manifeste Tropicaliste, et c'est à mon sens un des disques les plus importants du XXème siècle! les chansons sont magistrales, les arrangements au diapason, et le tout a une cohérence folle. En plus le disque recommence, enfin, à être trouvable.
Ici par exemple:
Lien amazon.fr          


Bon voilà je m'arrête là, mais pour ceux que ça aura interessé il faut bien se dire que ce n'est qu'une minuscule partie de la musique de ce pays, et qu'à la même époque des gens comme Jorge Ben, Milton Nascimento ou Chico Buarque faisaient au moins aussi bien! Et après que ce mouvement de très courte durée s'est dissous, ses protagonistes ont empruntés des directions très variées mais presque toutes passionnantes. Caetano Veloso, en exil anglais a fait quelques albums de folk qui concurrencent Tim Buckkley sur son propre terrain, Nara Leao a sorti un des plus beau disque de bossa nova qui soit, au moment même ou plus personne n'en faisait, et bien sûr l'esprit du tropicalisme a continué de se répandre, jusqu'à Of Montreal, Talking Heads (David Byrne est celui qui a confectionné et sorti la première compilation Tropicalia, dans les années 80) The Shins ou Animal Collective aujourd'hui. mais bon là j'ai la flemme d'en parler ça sera peut-être pour une prochaine fois.

Voilà, en guise d'avant gout, une des plus belles video du monde;

#2 Denver le dernier dinosaure

Denver le dernier dinosaure

    Visiteur régulier

  • Membres
  • 30 messages

Posté 14 April 2008 - 17:58

Ouais, l'avenir, enfin bon, le mouvement tropical est passé depuis longtemps..
Sinon, j'adore Os Mutantes

Modifié par Denver le dernier dinosaure, 14 April 2008 - 18:00.


#3 The World at Large

The World at Large

    Membre

  • Membres
  • 61 messages
  • Interests:les guitares miniatures et les primitifs flamands

Posté 14 April 2008 - 18:05

Non, c'est vrai?

#4 RabbitInYourHeadlights

RabbitInYourHeadlights

    Poxvirus Lapinus

  • Indie Rock Mag
  • 29890 messages
  • Location:Le dernier terrier sur la gauche
  • Love:GS Herren, RC Lange et DM Stith
  • Hate:Qu'on vampirise mes weekends

Posté 14 April 2008 - 18:14

Tiens je connaissais Luis Bonfa aussi. ^_^ Et de nom pas mal d'autres également sur lesquels il va falloir que je me penche maintenant. :peace: Merci à toi The World At Large pour ces précieuses indications de départ. :yes:

#5 Pr Finley McGordon Jr

Pr Finley McGordon Jr

    Indie Rock Fanatic

  • Indie Rock Mag
  • 811 messages

Posté 14 April 2008 - 18:15

Oh le boulet, il sait pas mettre les liens amazon.

Je pense que mon cher ami faisait référence à ces deux disques:

Lien amazon.fr          


Lien amazon.fr          


Avec ma modeste culture tropicalienne je rajouterai, le second album de Gilberto Gil:

Lien amazon.fr          


Et le lien de l'excelentissime blog loronix véritable coffre au trésor que m'avait donner The World At Large: http://loronix.blogspot.com/

#6 Invités_adrien49_*

Invités_adrien49_*
  • Invité

Posté 14 April 2008 - 20:05

Bah moi je vais rajouter mon grain de sel avec le nouveau son brésilien des années 2000 que je kiffe grave, j'ai nommé: le baile funk ("bal funk" en français)

C'est un mélange d'électro et de rap, et c'est très dansant. A découvrir sur ces deux belles compiles:

Lien amazon.fr          

Lien amazon.fr          


Un DJ brésilien, Diplo, aujourd'hui connu internationalement, a fait ses débuts dans le baile funk avec deux bons disques:
- Favela On Blast
- Favela Strikes Back

Sinon, on peut découvrir ce qu'est la "culture" baile funk, née dans les favelas, dans la magnifique série télé La cité des hommes (par les créateurs du film La cité de Dieu... c'est bien la première et dernière fois que je fais de la pub pour une série ;) )

Dernière chose: le baile funk est une grande source d'inspiration pour des groupes de rock de renommée comme CSS et Bonde Do Role.

Voili voilou.

#7 brainofp

brainofp

    Blind Testeur

  • Indie Rock Fanatic
  • 1151 messages

Posté 18 April 2008 - 21:55

Pour ma part, les seuls que j'écoutent régulièrement sont ces deux-ci:

Lien amazon.fr          

Bebel Gilberto - Tanto Tempo

et

Lien amazon.fr          

Seu Jorge - Cru
Go home and make love! Now!
Mix a little folly with your plans: It is sweet to be silly at the right moment.
You sell your soul like you sell a piece of ass - Me'Shell
Si la culture underground avait un dieu, ce serait Andy Warhol, et ce dieu aurait choisit le Velvet comme prophètes. -- Un sage

#8 caribou

caribou

    Géo Trouvetout

  • Administrateur
  • 10651 messages
  • Location:A flanc de coteaux
  • Love:Pixies | The Smiths
  • Hate:Se lever le matin

Posté 20 April 2008 - 19:48


C'est des brésiliennes, les copines de Stef Kamil Carlens ?

#9 Pr Finley McGordon Jr

Pr Finley McGordon Jr

    Indie Rock Fanatic

  • Indie Rock Mag
  • 811 messages

Posté 04 May 2008 - 21:55

Arthur Verocai - Arthur Verocai (1972)

Image IPB


Je viens juste de découvrir ce disque que je trouve incroyable. Arthur Verocai est un producteur/arrangeur qu'on retrouve sur pas mal de disques brésiliens des années 60/70 de Jorge Ben, Marcos Valle ou Gal Costa notamment. En 1972 il sort son premier disque éponyme, sorte de fusion (ce terme qui fait en général fuir) post-tropicalienne. Il mélange musique folk, jazz groovy, musique brésilienne, soul et funk. Le morceau Presente Grego est le symbole parfait, le plus représentatif de ce mélange des genres. En l'écoutant je me rend compte que le disque a été multi-samplé dans le Hip-Hop, comme No Boca Do Sol samplé par MF Doom sur ses Spécial Herbs, par exemple. En plus de ça, je trouve la pochette totalement magnifique qui est une véritable incitation à dénicher la perle rare en vinyle.
Pour ceux que ça intéresse l'album est dispo sur Loronix.

#10 RabbitInYourHeadlights

RabbitInYourHeadlights

    Poxvirus Lapinus

  • Indie Rock Mag
  • 29890 messages
  • Location:Le dernier terrier sur la gauche
  • Love:GS Herren, RC Lange et DM Stith
  • Hate:Qu'on vampirise mes weekends

Posté 05 May 2008 - 17:10

Mince j'ai essayé de le chopper sur Loronix et ça me met la même phrase en boucle tout au long des dix morceaux. J'ai vu que certains avaient indiqué le problème dans les comments, tandis que d'autres ne l'ont pas... Comprends rien. :(

#11 Pr Finley McGordon Jr

Pr Finley McGordon Jr

    Indie Rock Fanatic

  • Indie Rock Mag
  • 811 messages

Posté 05 May 2008 - 21:41

ah oui c'est bizarre, moi ça a marché pourtant. Mais je crois que le mec a eu quelques soucis, il est en train de tout uploader à nouveau.

#12 RabbitInYourHeadlights

RabbitInYourHeadlights

    Poxvirus Lapinus

  • Indie Rock Mag
  • 29890 messages
  • Location:Le dernier terrier sur la gauche
  • Love:GS Herren, RC Lange et DM Stith
  • Hate:Qu'on vampirise mes weekends

Posté 05 May 2008 - 21:56

Ah OK je réessaierai dans quelques jours alors. :peace:

#13 felix

felix

    Indie Rock Fanatic

  • Indie Rock Fanatic
  • 587 messages

Posté 05 May 2008 - 22:41

Lien amazon.fr          


Le buzz il y a 2 ans.
Image IPB

#14 RabbitInYourHeadlights

RabbitInYourHeadlights

    Poxvirus Lapinus

  • Indie Rock Mag
  • 29890 messages
  • Location:Le dernier terrier sur la gauche
  • Love:GS Herren, RC Lange et DM Stith
  • Hate:Qu'on vampirise mes weekends

Posté 04 June 2008 - 22:16

Arthur Verocai - Arthur Verocai (1972)

Image IPB


Je viens juste de découvrir ce disque que je trouve incroyable. Arthur Verocai est un producteur/arrangeur qu'on retrouve sur pas mal de disques brésiliens des années 60/70 de Jorge Ben, Marcos Valle ou Gal Costa notamment. En 1972 il sort son premier disque éponyme, sorte de fusion (ce terme qui fait en général fuir) post-tropicalienne. Il mélange musique folk, jazz groovy, musique brésilienne, soul et funk. Le morceau Presente Grego est le symbole parfait, le plus représentatif de ce mélange des genres. En l'écoutant je me rend compte que le disque a été multi-samplé dans le Hip-Hop, comme No Boca Do Sol samplé par MF Doom sur ses Spécial Herbs, par exemple. En plus de ça, je trouve la pochette totalement magnifique qui est une véritable incitation à dénicher la perle rare en vinyle.
Pour ceux que ça intéresse l'album est dispo sur Loronix.


Bon je l'ai écouté (après l'avoir récupéré autrement que sur Loronix :zut: ) et là je le réécoute et... woh. :o: On s'imagine pas vraiment la musique brésilienne comme ça, faut avouer. Y a carrément des influences soul-jazz urbaine, limite blaxploitation, avec des basses à la Isaac Hayes et des arrangements quasiment dignes de Lalo Schifrin... :wub:

Merci (infiniment) pour la découverte, il va falloir que j'approfondisse maintenant (à commencer par Chico Buarque dont je connaissais quelques morceaux et pour en avoir réentendu un récemment il va me falloir un album sans traîner... :wub: ).

#15 kadanam

kadanam

    Visiteur

  • Membres
  • 12 messages
  • Location:Paris, France
  • Interests:Music, Movies, Travelling

Posté 02 January 2011 - 11:41

Le Brésil c'est aussi le passé :-)
I heart Bossa Nova !
and i adore João Gilberto


Music Junkie




0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s)