Aller au contenu


Photo

Blonde Redhead


  • Veuillez vous connecter pour répondre
5 réponses à ce sujet

#1 16theday

16theday

    Membre omniprésent

  • Membres
  • 337 messages
  • Location:Savigny-sur-Orge (91)
  • Love:Les infrabasses, MA MEUF.
  • Hate:"Gerry" de Gus Van Sant.

Posté 21 April 2008 - 15:40

Le Bataclan était encore à moitié vide quand la première partie débuta à 19h45 : des larsens saupoudrés d'effets, une basse lourde, un batteur symétrique, on est bien en face de Devastation, petit trio Anglais qui semble accompagner les Blonde Redhead durant leur tournée, aux forts accents Sonic Youthiens.

La déception est de taille pour cette première partie : la basse nous détruit les oreilles et la voix est juste inexistante, et quand ce n'est pas de problèmes de son dont il s'agit, ce sont tout simplement les morceaux du groupe qui ennuient profondément : le guitariste semble se palucher sur ses pédales d'effets, c'est vraiment bruyant, lourd, et au final, on commence à avoir chaud. Public compréhensif pour le groupe malgré tout, mais en fait c'était Blonde Redhead que tout le monde attendait, dommage bisous ++.
La première partie s'achève (enfin), et dix minutes après, le tant attendu trio mené par la très sexy Kazu suivi de près par les deux jumeaux : ç'aura été long, mais tout vient à point à qui sait attendre au final.


Image IPB


Miracle ! Le concert s'ouvre sur Falling Man ("HAHA OUAIS IL EST TROP BIEN CE MORCEAU") : Ameteo joue les quelques notes de guitare et le public, en furie, reconnaît immédiatement la mélodie. Double miracle : le son de la basse de Kazu nous revèle que l'ingénieur du son à ENFIN su régler la basse \o/. Hallelujah ?

Presque : car dès les premières paroles il fallait vraiment s'accrocher pour entendre la voix d'Ameteo, lui, le rockeur cinquantenaire (un peu) effeminé à la voix si particulière et à la dégaine hors du commun. On finit par comprendre que les voix du groupe sont très mal gérées par le sound system du Bataclan. C'est con parce qu'il faut dire quand même que Kazu et Ameteo c'est pas des voix vraiment communes hein + qu'elles jouent putain d'énormément sur l'ambiance des meilleurs morceaux. Tant pis, passons.

La suite de 23 s'enchaîne alors : Dr. Strangeluv, The Dress, Spring and by Summer Fall... Irréprochable, rien à dire. Peut être peut on accuser un manque de liberté, de surprise, de folie de la part du groupe, mais ce serait être méticuleux. Au final tout est là. Je me repète, mais la première demie heure s'avère juste irréprochable. Kazu hypnotise littéralement le public, et son accoutrement n'y est pas étranger mais elle a une présence scénique sûrement plus importante que les deux autres membres.

Le groupe passe aussi par des morceaux de ses tout premiers albums : Melody of Certain Three, et Harry and I. De quoi ravir les fans de la première heure certes, mais cependant, les premiers morceaux contrastent ÉNORMÉMENT avec les derniers (ambiance, ambitions musicales plus noisy, toussa). Ainsi, plus qu'un hommage à leurs toutes premières créations, cela agissait en parfaite incohérence avec l'esprit de base de leur setlist et rompait un rythme pourtant à la base bien amené.
Autre constat, les morceaux ont été sujets à rajouts... Enregistrés, tels que des synthés, les violons, etc. Quelque chose qui à mon goût à nui ÉNORMÉMENT à l'authenticité du groupe sur scène. Je suis sûrement exigeant cela dit, mais au final, entendre Equus, morceau quand même relativement puissant en studio interprêté limite en Karaoké par un chorus sur lequel Kazu ne chantait pas toujours, ça a de quoi décevoir des fois.
Le premier rappel me ramène à la réalité et me tire de ma deception : Blonde Redhead, c'est quand même puissant merde. Après les courts mais mémorables remerciements d'Ameteo en Français, le groupe reprend sur Publisher puis sur 23 et Melody.

Je permet d'écourter ce paragraphe pour le consacrer aux deux derniers morceaux. Parce qu'honnêtement, de tout le concert, 23 fut le moment le plus fort, le plus intense, le plus magique, le plus tout quoi. Les exigeances du morceau en studio ont été parfaitement retranscrites sur scène : la voix lointaine, les échos des instruments, et la batterie surpuissante qui à fait danser tout le Bataclan. Rien à faire, c'était à peu près quatre minutes d'ensorcelement pur valant au moins le prix de la place + une première partie chiante. Et faut se les taper hein.
Melody, dans un tout autre registre nous à évidemment bien moins fait danser. Mais là encore, rien qu'avec le "I'LL NEVER DO IT AGAIN GIVE ME ANOTHER CHANCE" de la fin du morceau, Kazu à assassiné le Bataclan en même temps qu'elle à chanté avec lui. Et il en fallait pour surpasser cette sombre valse ô combien tourmentée de sa prestation studio, et ils y sont arrivés. Le public les remercie d'un véritable tonnerre d'applaudissements alors qu'ils essaient de se faire la malle, encore une fois.

Le second rappel était inévitable. Peut-on les imaginer finir un concert sans Misery is a Butterfly ?
Chose peu concevable vu que je savais d'instinct qu'ils finiraient dessus, c'est au final quelque chose dont on se serait aisément dispensés, en particulier après les deux morceaux de bravoure cités ci dessus.
Après ce qui semble avoir été un petit discours de remerciement d'une Kazu timide (elle semblait nous dire que... "Il ne fallait pas se fier à l'apparence des choses" mais je crois avoir mal compris haha ouais, la vérité ce que je n'ai pas compris un traître mot), le groupe à enchaîné sur un Silently bien interprété mais qui passait un peu inaperçu pour finir à la contre-demande du public qui hurlait à la femme éléphant, sur Misery is a Butterfly.
Honnêtement, c'était affreux. Pas émotionnellement. Mais j'vous parlait des rajouts de violons un peu plus haut.
Il s'agissait cette fois de rajouts de violons MIDI, oui oui, dans Guitar Pro 3.0 y a les mêmes.
La suite vous la connaissez : même si le reste suivait, ils ont pratiquement massacré un hymne pourtant à la base bien rodé. Finir sur une pareille fausse note, ça a de quoi décevoir, croyez le.

Un concert mi-figue mi-raisin donc, assez décevant au final, mais aux morceaux de bravoure tellement irrésistibles que finalement on se laisse dire que c'était pas si mal quoi. Il fallait aussi compter sur le charisme de la jolie et très présente Kazu et des deux jumeaux qui visiblement, semblent de leur côté avoir conquis le public féminin.
Mais entre ça et la musique, c'est une autre histoire...

Quelques photos du live ici : http://www.le-hiboo.com/3604

SETLIST :

Falling Man
Dr. Strangeluv
Spring And By Summer Fall
In Particular
SW
The Dress
Melody Of Certain Three
Equus
10
(We are a real team) Harry and I

ENCORE 1
Publisher
23
Melody

ENCORE 2
Silently
Misery Is A Butterfly

(merci à Xsilence de l'avoir communiquée, à défaut d'être en accord avec leur critique du concert ;))

Modifié par 16theday, 21 April 2008 - 15:50.

"Cos in this place you'll see me
Brace yourself, cos this goes deep
I'll show you the secrets, the sky and the birds
Actions speak louder than words
Stand by me my apprentice."

#2 brainofp

brainofp

    Blind Testeur

  • Indie Rock Fanatic
  • 1151 messages

Posté 21 April 2008 - 16:19

Le Bataclan était encore à moitié vide quand la première partie débuta à 19h45 : des larsens saupoudrés d'effets, une basse lourde, un batteur symétrique, on est bien en face de Devastation, petit trio Anglais qui semble accompagner les Blonde Redhead durant leur tournée, aux forts accents Sonic Youthiens.

La déception est de taille pour cette première partie : la basse nous détruit les oreilles et la voix est juste inexistante, et quand ce n'est pas de problèmes de son dont il s'agit, ce sont tout simplement les morceaux du groupe qui ennuient profondément : le guitariste semble se palucher sur ses pédales d'effets, c'est vraiment bruyant, lourd, et au final, on commence à avoir chaud. Public compréhensif pour le groupe malgré tout, mais en fait c'était Blonde Redhead que tout le monde attendait, dommage bisous ++.

suis bien content de l'avoir zappé alors! :tease:

Le groupe passe aussi par des morceaux de ses tout premiers albums : Melody of Certain Three, et Harry and I. De quoi ravir les fans de la première heure certes

oui moi!!! :D

, mais cependant, les premiers morceaux contrastent ÉNORMÉMENT avec les derniers (ambiance, ambitions musicales plus noisy, toussa).

c'est clair! depuis Misery, on a à faire à deux groupes différents on dirait.

Ainsi, plus qu'un hommage à leurs toutes premières créations, cela agissait en parfaite incohérence avec l'esprit de base de leur setlist et rompait un rythme pourtant à la base bien amené.

il est vrai, mais le bon coté c'est que ces morceaux réveillaient un peu la salle de la dream pop de Misery et 23. C'est uniquement sur ces morceaux qu'Ameteo c'est mis à genoux avec sa gratte, prenant vraiment son pied on dirait.

Autre constat, les morceaux ont été sujets à rajouts... Enregistrés, tels que des synthés, les violons, etc. Quelque chose qui à mon goût à nui ÉNORMÉMENT à l'authenticité du groupe sur scène. Je suis sûrement exigeant cela dit, mais au final, entendre Equus, morceau quand même relativement puissant en studio interprêté limite en Karaoké par un chorus sur lequel Kazu ne chantait pas toujours, ça a de quoi décevoir des fois.

entièrement d'accord avec toi. ils reposaient bcp bcp trop sur leurs enregistrements. j'aurai à la limite préférés qu'ils réarrange leurs chansons pour prendre en compte leur manque de moyens.

Après ce qui semble avoir été un petit discours de remerciement d'une Kazu timide (elle semblait nous dire que... "Il ne fallait pas se fier à l'apparence des choses" mais je crois avoir mal compris haha ouais, la vérité ce que je n'ai pas compris un traître mot),

elle a un accent extrêmement prononcé mais j'ai quand même réussi à l'entendre remercier "le groupe australiens, les trois gus Devastation" et elle a fait passer un message privé à une amie il me semble mais là elle s'est mise à parler dans sa barbe et j'ai rien compris

Un concert mi-figue mi-raisin donc, assez décevant au final, mais aux morceaux de bravoure tellement irrésistibles que finalement on se laisse dire que c'était pas si mal quoi.

pour ma part, j'ai été plutôt déçu. comme je l'ai déjà dit, les seules parties que où j'étais vraiment heureux d'être là était lors des morceaux pré-Misery

joli compte rendu 16TD :yes:

(We are a real team) Harry and I

je me disais bien qu'il y avait une chanson que je ne connaissais pas! elle sort d'où celle là? tu sais 16TD?
Go home and make love! Now!
Mix a little folly with your plans: It is sweet to be silly at the right moment.
You sell your soul like you sell a piece of ass - Me'Shell
Si la culture underground avait un dieu, ce serait Andy Warhol, et ce dieu aurait choisit le Velvet comme prophètes. -- Un sage

#3 16theday

16theday

    Membre omniprésent

  • Membres
  • 337 messages
  • Location:Savigny-sur-Orge (91)
  • Love:Les infrabasses, MA MEUF.
  • Hate:"Gerry" de Gus Van Sant.

Posté 21 April 2008 - 16:26

C'est un morceau de l'édition collector de 23 en fait, ne connaissant que peu le passé noisy de BR, j'ai évidemment pensé que c'était un morceau des tous premiers albums. :peace:

Modifié par 16theday, 21 April 2008 - 16:27.

"Cos in this place you'll see me
Brace yourself, cos this goes deep
I'll show you the secrets, the sky and the birds
Actions speak louder than words
Stand by me my apprentice."

#4 brainofp

brainofp

    Blind Testeur

  • Indie Rock Fanatic
  • 1151 messages

Posté 21 April 2008 - 17:09

C'est un morceau de l'édition collector de 23 en fait, ne connaissant que peu le passé noisy de BR, j'ai évidemment pensé que c'était un morceau des tous premiers albums. :peace:

:o: oh! j'étais pas au courant. faut que je me procure ça là!!!!
Go home and make love! Now!
Mix a little folly with your plans: It is sweet to be silly at the right moment.
You sell your soul like you sell a piece of ass - Me'Shell
Si la culture underground avait un dieu, ce serait Andy Warhol, et ce dieu aurait choisit le Velvet comme prophètes. -- Un sage

#5 Milito

Milito

    Acid Matters

  • Indie Rock Fanatic
  • 2532 messages
  • Location:Brest

Posté 20 May 2008 - 23:56

merci pour ce CR 16theday. Je rêve de les voir en concert Blonde Redhead :(

Modifié par Milito, 25 May 2008 - 13:47.


#6 caribou

caribou

    Géo Trouvetout

  • Administrateur
  • 10651 messages
  • Location:A flanc de coteaux
  • Love:Pixies | The Smiths
  • Hate:Se lever le matin

Posté 25 May 2008 - 12:14

Je rêve de les voir en concert Blonde Redhead :(

Dommage que tu n'es pas parisien, car il y aura une occasion originale de les voir cet automne : http://www.indierock...rticle6458.html




0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s)