Aller au contenu


Photo

Route du Rock


  • Veuillez vous connecter pour répondre
52 réponses à ce sujet

#46 nono

nono

    Gros lourd

  • Indie Rock Fanatic
  • 4530 messages
  • Location:Champagne
  • Interests:Sex, drugs & rock'n'roll
  • Love:... me tender
  • Hate:les beatles

Posté 21 August 2008 - 08:25

ouais le coup des gobelets c'est dans beaucoup de festoch comme ça maintenant, c'est un truc sponso par l'ADEME ! j'en ai ramener 3 des arts scéniques aussi ... mais pas par collection : il étaient dans mon sac à dos et j'ai eu la flemme de les rapporté.
"Messieurs les censeurs, je vous dis crotte!" Mr Manatane

#47 John Trent

John Trent

    Indie Rock Fanatic

  • Indie Rock Fanatic
  • 472 messages

Posté 21 August 2008 - 10:54

j'ai loupé un seul concert, palais compris, concernant l'organisation, je serai moins clément que vous, les navettes c'est vraiment la merde et surtout pas d'eau dans le festival, je suis quand même allé voir le samu pour çà qui m'ont répondu, vous avez qu'a en acheter, super le samu ! Impossible de rentrer une bouteille d'eau, même sans bouchon.
Pour un concert je comprends, mais un festival, je vais pas claquer 2, 5 a chaque fois que j'ai soif.
Par contre je reiteire, le palais c'était vraiment bien, et c'est des groupes calmes, t'es bien assis, tu te reposes, et le cadre est super pour apprécier la musique, et j'avais la palais compris dans mon pass, plus un t-shirt collector et un cd, ainsi que le droit de sortir et de pouvoir revenir de saint-pére, donc ca caut le coup.
"Parler avec les mots des autres, c'est peut-être ça la liberté"
La maman et la putain
"La post avant-garde cassera les prix, mais jamais l'ambiance"
Diabologum

#48 elnorton

elnorton

    Indie Rock Mag

  • Indie Rock Mag
  • 3793 messages
  • Location:Jamais très loin...
  • Love:Eels, Radiohead, Sparklehorse, Sufjan Stevens

Posté 21 August 2008 - 15:23

Par bonne organisation, je ne parlais que des buvettes.
Car c'est clair que pour l'eau, c'est un problème que les gens soulevaient fréquemment... 2,5€ pour 2 petites bouteilles d'eau c'était de l'abus quoi... Personnellement, quand les minis-chefs n'étaient pas derrière moi et que les gens demandaient sans m'aggresser et en étant poli, j'filais une bouteille. La survie du festival est importante, mais le bien être des gens aussi, et c'est pas en les maltraitant qu'ils reviendront l'an prochain...

Pour les navettes, pas eu trop à affronter ce problème car je suis resté au fort tout le temps. Juste le dimanche matin pour rentrer sur St Malo, j'ai attendu une demie heure en vain. Pour éviter d'attendre 4 heures pour rien comme l'année passée, j'ai pris le bus qui m'a conduit à La Gouesnière, et j'ai été à pied jusque St Malo (près de 15 bornes) pour prendre mon train...

Clair qu'y a des améliorations à faire dans ce domaine, je sais pas si les navettes passaient régulièrement pendant le festoche mais bon...

#49 Pol

Pol

    Indie Rock Fanatic

  • Indie Rock Fanatic
  • 6435 messages

Posté 21 August 2008 - 15:44

Oui c'était vraiment foireux les navettes. Une de 60 places toutes les 1/2h (pour 5000 festivaliers c'est très léger).
Pour partir du fort ça aller il y avait une queue en rang, il fallait juste être patient.
Mais pour revenir de là bas il fallait soit être un gros bourrin, soit être un gros malin.

#50 John Trent

John Trent

    Indie Rock Fanatic

  • Indie Rock Fanatic
  • 472 messages

Posté 21 August 2008 - 20:45

En effet, ma petite taille a été utile pour passer entre deux gros boeufs qui se battaient pour rentrer. :)
"Parler avec les mots des autres, c'est peut-être ça la liberté"
La maman et la putain
"La post avant-garde cassera les prix, mais jamais l'ambiance"
Diabologum

#51 darko

darko

    Indierockforum Team

  • Indie Rock Mag
  • 5234 messages

Posté 21 August 2008 - 22:18

Clair les navettes, c'était pas ça point de vue organisation. sympa pour ceux qui ont loupé leur train le dimanche matin en se pointant avec une heure de retard <_<

Sinon, tout a déjà été dit sur ces 3 jours, je fais rapidement alors.

Premier jour au fort:
Ca a commencé avec The War On Drugs, c'était sympathique pour se mettre dans l'ambiance festivalière avec une bonne bière mais la recette était un peu répétitive, ça n'a pas trop changé mon opinion sur ce groupe.
Ca s'est enchainé avec The Do, la pluie s'est arrêtée, dommage qu'il n'y ait pas eu un bon orage pour faire taire cette chanteuse toujours aussi énervante. Je fus quand même surpris que le groupe ne sembla pas fatigué malgré leur tournée de tous les festivals de France et Navarre.
Bien placé pour Tindersticks, le son était parfait et grandiose d'où j'étais (à part peut-être un problème de retour pour le groupe qui est sorti à un moment). Mon dieu, Stuart A Stapples quelle classe et quelle voix. Il était joliment bien entouré avec un ensemble de cordes et de cuivres (en tout ils étaient une douzaine sur scène). Je suis juste déçu par le choix des anciens titres de la set-list, j'en attendais d'autres mais ça sera pour la prochaine fois.
En ce qui concerne The Breeders, c'était pas terrible et ça manquait surtout d'énergie (Kim Deal s'était fait mal au dos, je crois). Le son était en plus mauvais. J'attendais rien de spécial des deux sœurettes mais à l'exception de Cannonball et quelques autres titres, c'était décevant.
Au contraire Cold War Kids a montré sur scène une grande présence et une énergie bien débordante (surtout le guitariste et bassiste qui s'affrontaient à coup de riffs et de guitares), ça faisait plaisir à voir même si certains morceaux étaient plus faibles.
Pour les Foals, ça sera une écoute au niveau du camping car ce groupe ne m'intéresse pas le moins du monde.

Deuxième jour au fort:
Une programmation qui commence nickel avec No Age qui m'a bien fait tripper. Pas tout le monde malheureusement, c'est sûr que ce tour d'horizon de noisy-punk avec des titres d'à peine 2min peut surprendre et rebuter. En tout cas le duo avec un guitariste et un batteur comme chanteur s'est bien débrouillé et fait partie des révélations de l'année.
Pour Why?, leur prestation était agréable mais le groupe était un peu trop sérieux et appliqué, montrant ainsi bien moins d'enthousiasme que lors de leur dernier passage parisien.
Arrive The Notwist qui reste un grand moment de cette édition. Après leur concert de mars dernier, je savais bien que ce groupe pouvait être géant dans un festival mais je pensais pas que ce le serait autant. Ils ont réussi à me surprendre.
Musicalement, Sigur Ros c'était intense et prenant. Par contre, je regrette leur tournée précédente, où le groupe en faisait bien moins, la magie marchait tout autant sans costumes, lâcher de confettis... Visuellement c'était too much, presque ridicule et décevant. Ca ne laissait pas la place à l'imagination rêveuse et mélancolique de leur début. J'espère que ce dernier album va être une aparté car je risque de lâcher l'affaire.
Pour Pivot, leur musique foutraque et prometteuse a fatigué plus qu'autre chose à la longue. Et comme Adam Kesher ne passionnait pas, c'était l'occasion de rentrer au camp.

Troisième jour au fort:
Menomena fut la belle suprise et découverte pour ma part. Des mélodies rafraichissantes et assez variées dans une pure ligne indie pop qui naviguent entre Mercury Rev et Morphine. Le batteur semblait bourré et le claviériste avait pas mal de tics énervants, mais on s'en fout.
Pour French Cowboy, musicalement c'est sympathique mais j'ai surtout apprécié la présence et l'humour du chanteur (les deux groupies de GIH ne savaient pas où se mettent quand il les a fait monter sur scène et a fait le grand numéro, c'était bien tordant).
Les Girls In Hawaii sont sympathiques (les seuls à avoir fait une allusion aux problèmes du festival par ailleurs) et ont quelques bonnes chansons qui font agréablement passer le temps. C'était pas désagréable du tout.
Après ça a été un des concerts les plus défouloirs avec The Ting Tings qui ont bien su faire danser et sauter la foule. Pas révolutionnaire mais parfait pour un festival. Par contre ça mouille (la pluie aidant aussi) et ça donne soif.
Et ce n'était pas fini avec Poni Hoax qui comme à leur habitude se défoule bien sur scène. C'était bien dansant même si les morceaux sur la fin s'étiraient un peu trop. Dommage que des groupes aussi remuants n'aient pas été placés sur les deux premier soirs.
Le dernier groupe sera suivi du côté des tentes, la hype des australiens de Midnight Juggernauts n'étant pas très intéressante et il se faisait tard, le lendemain il fallait se lever tôt.


Au final, cette édition est un peu en deçà de l'année précédente mais avec pas mal de bons souvenirs (et je regrette de ne pas avoir vu certains concerts du Palais).
Get off, get up, you son of pop
The light below is bright on top
It's suds and soda a vibe decoder

All my Gigs (2000-2014) ...

#52 Milito

Milito

    Acid Matters

  • Indie Rock Fanatic
  • 2532 messages
  • Location:Brest

Posté 22 August 2008 - 16:52

Moi aussi j'aurais aimé voir certains concerts du palais notamment Bowerbirds, mais ça ne fait rien puisque j'irai les voir à la Flèche d'or le 2 septembre

#53 Enele

Enele

    Membre assidu

  • Remembers
  • 218 messages
  • Location:95

Posté 23 August 2008 - 00:04

Moi aussi j'aurais aimé voir certains concerts du palais notamment Bowerbirds, mais ça ne fait rien puisque j'irai les voir à la Flèche d'or le 2 septembre


J'irai aussi si j'suis sur place.

Ce qu'il manquait au festival, c'est un stand de boissons chaudes. Tant qu'on est dans la fosse, pas de problème, mais dès qu'on en sort... brrrr....





0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s)