Aller au contenu


Photo

Coups de coeur bouquins


  • Veuillez vous connecter pour répondre
931 réponses à ce sujet

#31 JohnSteed

JohnSteed

    Secretly Canadian

  • Indie Rock Mag
  • 9000 messages
  • Location:Nulle part et ailleurs
  • Love:life, sex & rock'n roll

Posté 25 September 2004 - 12:33

Je viens d’achever la lecture de Quelqu’un d’autre de Tonino Benacquista.

Image IPB


Bon, alors est-ce qu’il est bien ce livre, me demanderez-vous ?
Mais qui suis-je pour répondre qu’un livre est bon ou mauvais ? Qui sui-je moi JohnSteed n’ayant aucune formation littéraire ou de journalisme pour dire que tel livre mérite un prix littéraire ou est le moins bon de l’auteur ?
Je vous répondrais que je ne suis rien, rien qu’un simple lecteur lambda qui choisit ces lectures en fonction de ses goûts, des conseils d’autres lecteurs lambda, des listes de meilleurs livres que l’on soumet à des forums aux rubriques Boukins. Rien, mais après tout, ces livres sont surtout écrits pour nous !

Alors, ce livre ?
Il avait tout pour me plaire et après tout, c’est pour cela que je l’ai lu. L’histoire avait tout d’intéressant. Deux hommes qui se rencontre au travers un match de tennis parient sur la réussite de devenir quelqu’un d’autre.
L’un, après une opération de chirurgie esthétique, devient enquêteur privé et se construit une autre personnalité et l’autre découvre l’alcool pour se construire et de venir un surhomme. Ils vivent ainsi la vie qu’ils souhaitaient. Et au lieu de venir un autre ils ne font que s’affirmer, qu’être eux-mêmes. Bon, jusque là rien d’extraordinaire et on attend la suite qui est assez plaisante puisqu’on découvre les aventures de chacun. Et puis on attend toujours la fin, le dénouement, ce qui va apporter au livre une autre dimension, une valeur ajoutée par rapport à d’autres livres, et là, je pense notamment à celui de Douglas Kennedy qui a également aborder ce thème de l’identité et du vol (viol ?) de l’autre (L’homme qui voulait vivre sa vie)
Mais ou plutôt MAIS car c’est là que le bas blesse, il ne se passe pas grand chose de passionnant. Je suis resté sur ma faim, d’autres lecteurs ont et trouveront se livre sublime mais là, je dis que Tonino Benacquista nous a offert beaucoup mieux. Surtout quand on nous promet « un chassé croisé palpitant qui conjugue humour et suspense ». Je suis peut être (sûrement ?) passé à côté. Allez savoir, ce bouquin récompensé par le Grand Prix RTL-Lire 2002. Remarquez c’est peut être la réponse, je n’ai sûrement pas les mêmes notions d’humour et de suspense que le public de RTL et de Lire.
Bon et bien tant mieux, je suis rassuré de ne pas avoir aimé ce livre après tout !

Vous n’avez pas aimé ce livre ? Bienvenue au club !
Ah, mais celui-ci j’en ai déjà parlé ! ! !
Image IPB

#32 JohnSteed

JohnSteed

    Secretly Canadian

  • Indie Rock Mag
  • 9000 messages
  • Location:Nulle part et ailleurs
  • Love:life, sex & rock'n roll

Posté 27 September 2004 - 16:39

Ma dernière lecture:

John CHEEVER: Falconer

Une plongée dans l'univers carcéral où l'on découvre Farragut, emprisonné pour fraticide et qui nous relate la vie quotidienne faite de peur, d'amitié mais aussi de quête de liberté.
Je conseille ce livre à ceux qui aime les bouquins et les nouvelles de Carver.
Image IPB

#33 darko

darko

    Indierockforum Team

  • Indie Rock Mag
  • 5234 messages

Posté 28 September 2004 - 07:59

Et bah dis-donc Johnsteed tu es un vrai bibliophile. Tu as lu ce bouquin en 2 jours :o .
Get off, get up, you son of pop
The light below is bright on top
It's suds and soda a vibe decoder

All my Gigs (2000-2014) ...

#34 JohnSteed

JohnSteed

    Secretly Canadian

  • Indie Rock Mag
  • 9000 messages
  • Location:Nulle part et ailleurs
  • Love:life, sex & rock'n roll

Posté 28 September 2004 - 09:14

Et bah dis-donc Johnsteed tu es un vrai bibliophile. Tu as lu ce bouquin en 2 jours :o .

Ce bouquin ne fait que 250 pages non tassées, le week end pourri, des programmes télé de me##e (pléonasme!), le sujet du livre prenant, donc effectivement je l'ai lu en 2 jours.
En ce moment, je fais une vrai boulimie de livres...donc n'hésitez à nous faire part de vos goûts :yes:
Image IPB

#35 JohnSteed

JohnSteed

    Secretly Canadian

  • Indie Rock Mag
  • 9000 messages
  • Location:Nulle part et ailleurs
  • Love:life, sex & rock'n roll

Posté 11 October 2004 - 07:37

Ken Follett : Les piliers de la Terre

Image IPB

Au XIIème siècle, en Angleterre, conspirations, religion, pouvoirs politique et religieux, trahison, amour, sorcellerie sont les ingrédients de ce chef d'oeuvre qui nous tiennent en haleine jusqu'à la dernière page.
Ken Follett nous conte l'histoire de la construction de la cathédral de Kingsbridge à travers le maître batisseur, Tom, et le prieur du lieu.

Je ne connaissais pas cet auteur, juste qu'il était le maître du roman d'espionnage et j'appréhendais ce livre qui fait 1050 pages. J'ai lu pour voir comment c'était écrit les deux premières pages et je me suis fait happé par l'intérêt de l'histoire, le rythme et les personnages auxquels on s'attache très facilement. Du coup, je ne me suis même pas inquiété de la longueur de ce livre: un véritable monument dans tous les sens du terme.
Image IPB

#36 jediroller

jediroller

    nonpartisan

  • Indie Rock Mag
  • 4492 messages
  • Location:Lille
  • Interests:J'aime bien le café.
  • Love:des tas de trucs pas bons pour ma santé
  • Hate:qu'ils ne soient pas bons pour ma santé

Posté 12 February 2005 - 10:39

Puisque j'ai été encouragé à parler de bouquins aussi, je vais commencer tout de suite avec l'éloge de l'auteur le plus excitant que j'aie rencontré depuis H.P. Lovecraft: Neal Stephenson, auteur (entre autres) de The Diamond Age, Snow Crash, et de l'épastrouillant Cryptonomicon qui, pour dire les choses simplement, m'a laissé sur le Q.

Cryptonomicon n'est tout simplement pas résumable. On y trouve, en vrac et dans le désordre, des hackers, des codes secrets, Alan Turing, une convention de jeux de rôle, beaucoup de mathématiques, un Marine débrouillard et poète, un officier japonais, le général McArthur, un prêtre-espion, l'amour mis en équations, des chasseurs de trésors, j'en passe et bien d'autres. C'est une espèce de livre absolu à mes yeux, comme la Bible, Le Seigneur des Anneaux ou Dune pour d'autres: il y a tout dedans, et on peut y revenir en permanence, on y trouvera toujours quelque chose de nouveau et de passionnant.

J'avais vaguement entendu parler de ce livre - je ne suis même pas certain que je connaissais le nom de l'auteur à l'époque - quand je suis tombé dessus. Je l'ai acheté par curiosité. D'après la 4e de couverture, ça parlait de cryptographie, un sujet a priori intéressant. J'ai lu le bouquin et... je ne m'en suis jamais remis.

Depuis je m'efforce de lire toute la production de NS. Snow Crash (Le Samouraï virtuel en céfran) vaut aussi le détour : un roman de SF cyberpunk malin et hyper-rythmé, peuplé de programmeurs-samouraïs qui livrent des pizzas pour le compte de la mafia et de chiens de garde-robots à la fidélité inébranlable, de prêcheurs fous à la conquête du monde et de serials-killers tchernobyliens. On pourrait croire à lire ces résumés en forme d'inventaire de Prévert que ça part dans tous les sens, mais c'est tout le contraire : TOUS ces éléments sont reliés entre eux et jouent leur rôle dans l'histoire, tout est parfaitement pensé à l'avance - ces romans sont des merveilles d'intelligence. (C'est presque frustrant à force, de lire des bouquins qui sont plus intelligents que moi, mais c'est stimulant.)

The Diamond Age (L'Age de Diamant) est un roman de SF situé à Shanghai, à une époque où les nations ont disparu (ce qui est aussi le cas dans Snow Crash) et où les hommes se réunissent en communautés constituées par affinités, en fonction de leur culture ou de leur choix de vie. Un nano-ingénieur qui fait partie des Néo-Victoriens crée, à la demande d'un richissime aristocrate, un livre interactif destiné à faire l'éducation de sa petite fille d'une manière qui lui permettra d'affirmer son caractère et de sortir du carcan de l'éducation victorienne. Des arts martiaux à la programmation, le Livre lui apprendra tout en s'adaptant à son caractère et à ses demandes. Evidemment quelque chose tourne mal et le livre tombe entre les mains de Nell, une petite orpheline "thete" (nom donné aux personnes qui n'appartiennent à aucune communauté et vivent dans une espeèce de jungle de violence, c'est le lumpen-prolétariat du futur, les cailleras du siècle à venir en quelque sorte).

Mené tambour battant, The Diamond Age est, en plus, truffé de digressions passionnantes sur les principes du confucianisme ou la valeur symbolique d'un message admirablement calligraphié. Je l'ai dévoré sans pouvoir m'arrêter.

Une fois de plus je me suis un peu laissé entraîner par mon enthousiasme, mais bon, on est là pour ça.... Y a-t-il d'autres fans de NS dans le coin ?
News is bad news

Posted Image Posted ImagePosted Image Autoportrait de A à Z

#37 iansich

iansich

    Administrateur

  • Indie Rock Mag
  • 4549 messages
  • Interests:Musique, Internet, Ski, Randonnée.

Posté 12 February 2005 - 10:52

Merci, je déplace ton enthousiasme dans le post consacré aux bouquins

#38 jediroller

jediroller

    nonpartisan

  • Indie Rock Mag
  • 4492 messages
  • Location:Lille
  • Interests:J'aime bien le café.
  • Love:des tas de trucs pas bons pour ma santé
  • Hate:qu'ils ne soient pas bons pour ma santé

Posté 12 February 2005 - 11:05

Oups. Désolé, merci pour le coup de main :)
News is bad news

Posted Image Posted ImagePosted Image Autoportrait de A à Z

#39 JohnSteed

JohnSteed

    Secretly Canadian

  • Indie Rock Mag
  • 9000 messages
  • Location:Nulle part et ailleurs
  • Love:life, sex & rock'n roll

Posté 15 February 2005 - 17:22

Donald Westlake : Mauvaises nouvelles

Dans le style polar comique, Donald Westlake est un maître. Quand on choisit de lire un de ses bouquins, ce n'est pas pour apprécier le style macabre et une histoire sombre voire ténébreuse. Non, quand on veut lire du Westlake, c'est pour sourire des plans foireux des protagonistes, des situations coccasses dans lesquelles ses antihéros se fourvoient. Et ça marche.
Ce coup-ci, le projet est de devenir "légalement "un ayant droit aux bénéfices d'un casino d'une réserve indienne. Pour y arriver, on déterre enterre des bons et des mauvais cadavres, trafique l'adn... Bref, et tout cela, dans la joie et notre bonne humeur! Après quatre mois d'abstinence littéraire forcée, cela fait du bien par où cela passe.
Image IPB

#40 jediroller

jediroller

    nonpartisan

  • Indie Rock Mag
  • 4492 messages
  • Location:Lille
  • Interests:J'aime bien le café.
  • Love:des tas de trucs pas bons pour ma santé
  • Hate:qu'ils ne soient pas bons pour ma santé

Posté 18 February 2005 - 14:46

Pendant des années mon ancien chef m'a conseillé de lire Westlake... Je devrais, je sais que je devrais.

Puisqu'on fait des top 10 ici :

Neal Stephenson - Cryptonomicon
Voir plus haut!

Frank Herbert - Dune
Un choc, découvert à 14 ans en même temps que Lovecraft...

Howard Phillips Lovecraft - Oeuvres complètes
On ne peut pas vraiment choisir un livre de HPL car son œuvre forme, bon gré mal gré, un tout cohérent où les thèmes s'entrecroisent et se répondent. Sa vision de l'univers m'a marqué et a fait de moi le mécréant matérialiste que je suis encore à ce jour !

J.R.R. Tolkien - Le Seigneur des anneaux
Encore un auteur découvert lors de cette période cruciale et formatrice (et bien lointaine) de l'adolescence... Autant l'heroic fantasy a tendance à me fatiguer, autant cette œuvre-là reste une référence pour moi. (Et oui, j'adore aussi les films de Peter Jackson !)

Neil Gaiman - American Gods
Oui, je sais, il paraît que Gaiman fait de la fantasy (fût-elle "urbaine"), ce qui place ce choix en contradiction avec ce qui précède... mais c'est ma liste après tout ! Et puis ici on est loin de la formule "Donjons et Dragons". American Gods, qui se déroule de nos jours, traite de l'envers de l'Amérique. Ce road-movie fantasmagorique m'a laissé pantois et franchement déçu que ce soit fini. Du même auteur, lire Neverwhere, vraiment excellent, et De bons présages (avec Terry Pratchett), très rigolo, surtout si l'on a vu plusieurs fois les trois épisodes de La Malédiction.

Iain M. Banks - Une forme de guerre, L'Usage des armes, L'Homme des jeux...
... etc. Je pourrais les citer tous, je n'ai pas lu un roman de Iain M. Banks que je n'ai pas trouvé étourdissant. De la SF férocement intelligente, des idées aiguisées comme des rasoirs, et un véritable souci de créer des personnages crédibles et attachants. Et puis j'adore la Culture - c'est vraiment là que je veux vivre.

James Ellroy - Le Dahlia noir
Ellroy est l'écrivain "plus": plus noir, plus dur, plus brutal que tous les autres. Et surtout, indubitablement, plus cinglé. Mais quel styliste ! Un classique, superbe, hypnotique et horrifiant.

Dino Buzzati - Le K
Un bouquin étudié à l'école ! Les contes fantastico-philosophiques de Buzzati m'ont séduit, moins par les chutes surprenantes de certains textes, que par leur profonde tristesse, l'élégance absolue de l'écriture, leur mystère soigneusement préservé... Il faudrait vraiment que je me mette à l'italien !

[Edit: grâce au post de JohnSteed qui m'a décoincé les neurones, je peux ajouter...]

Herbert Lieberman - Necropolis
Vous vous souvenez du personnage de Morgan Freeman dans Seven? Un vieux policier désabusé, qui ne se fait plus la moindre illusion sur la nature humaine, et qui, pour paraphraser Baudelaire, a vu plus d'horreurs que s'il avait mille ans... Ce personnage-là aurait pu sortir tout droit de Necropolis, un des livres les plus noirs, les plus désespérés qu'il m'ait été donné de lire. Necropolis (la cité des morts), c'est New York City, et comme à l'entrée de l'enfer de Dante, il faut ouvrir ce bouquin en abandonnant tout espoir... Mais les chants les plus désespérés sont les plus beaux, comme disait Nougaro ;) et ce livre bouleversant ne déroge pas à la règle. Tiens, je me le relirais bien.

-- A un prochain edit, quand j'aurai pensé à un numéro 10... Il faudrait peut-être que j'essaie de sortir de la littérature de genre, mais d'un autre côté, je ne vois pas pourquoi je tricherais, cette sélection reflète bien mes lectures !

Modifié par jediroller, 18 February 2005 - 16:42.

News is bad news

Posted Image Posted ImagePosted Image Autoportrait de A à Z

#41 JohnSteed

JohnSteed

    Secretly Canadian

  • Indie Rock Mag
  • 9000 messages
  • Location:Nulle part et ailleurs
  • Love:life, sex & rock'n roll

Posté 18 February 2005 - 16:15

Pendant des années mon ancien chef m'a conseillé de lire Westlake... Je devrais, je sais que je devrais.


Pour commencer, je te conseille le couperet

James Ellroy - Le Dahlia noir
Ellroy est l'écrivain "plus": plus noir, plus dur, plus brutal que tous les autres. Et surtout, indubitablement, plus cinglé. Mais quel styliste ! Un classique, superbe, hypnotique et horrifiant.


En effet, Le maître absolu!

Denis Lehane est plutôt pas mal dans le genre "plus".
Si tu veux plus de conseils en polar, fais-moi signe :D
Image IPB

#42 jediroller

jediroller

    nonpartisan

  • Indie Rock Mag
  • 4492 messages
  • Location:Lille
  • Interests:J'aime bien le café.
  • Love:des tas de trucs pas bons pour ma santé
  • Hate:qu'ils ne soient pas bons pour ma santé

Posté 18 February 2005 - 16:35

Pour commencer, je te conseille le couperet


Exactement celui que mon chef voulait me faire lire ! (Il y a tout un contexte derrière, mais je vais pas raconter ma vie non plus !)

Dans le style thriller rigolo, j'adore Carl Hiaasen, un des rares auteurs qui me font rire tout haut... Quand tu lis dans le métro c'est parfois un peu embarrassant :) et ma femme raffole de Janet Evanovitch, qui est une espèce de Hiaasen au féminin, en beaucoup moins écolo cependant, et sensiblement moins déjanté.

Au passage, Hiaasen est assez rock 'n' roll, il y a pas mal de références rock dans ses bouquins, et il était copain avec Warren Zevon, avec lequel il a même co-écrit une chanson ("Basket Case", titre d'un de ses derniers bouquins).

Denis Lehane est plutôt pas mal dans le genre "plus".


J'ai lu Mystic River qui est vraiment bon, et j'en possède quelques autres qui attendent sagement d'être lus : A Drink Before the War, Darkness, Take My Hand (quel titre superbe), Prayers For Rain et Shutter Island.

Si tu veux plus de conseils en polar, fais-moi signe :D


Ah, mais je suis toujours preneur de bons conseils ! Merci JS.

Dans le genre vraiment dur, voire désespéré, je conseille aussi Necropolis d'Herbert Lieberman. Tiens, je devrais même l'ajouter à mon top ten, celui-là. Rien que d'y repenser, ça me glace les sangs.

Et pour rester dans la jungle urbaine de NYC, mais dans un style un peu différent, que dis-tu de La Sorcère de Brooklyn d'Andrew Vachss ?

Tiens, je vais aller éditer mon post, moi :)
News is bad news

Posted Image Posted ImagePosted Image Autoportrait de A à Z

#43 JohnSteed

JohnSteed

    Secretly Canadian

  • Indie Rock Mag
  • 9000 messages
  • Location:Nulle part et ailleurs
  • Love:life, sex & rock'n roll

Posté 18 February 2005 - 17:03

je me rends compte que tu touches pas mal en polar.

Connais-tu David Peace et sa tétralogie, 1974, 1977, 1980, 1983?
Je lis pas mal de polars mais l'atmosphère qui se dégage à la lecture de ses bouquins est indescriptible incomparable et inimaginable.
Il est peut être le Lehane anglais avec un peu d'Ellroy, en tous les cas chaudement recommandé! :yes:

Hiaasen est pas mal et Tony Hillerman est recommandé également, mais c'est moins noire, un peu comme Westlake mais sans l'humour et avec plus d'indiens :)
Image IPB

#44 jediroller

jediroller

    nonpartisan

  • Indie Rock Mag
  • 4492 messages
  • Location:Lille
  • Interests:J'aime bien le café.
  • Love:des tas de trucs pas bons pour ma santé
  • Hate:qu'ils ne soient pas bons pour ma santé

Posté 18 February 2005 - 22:55

Non JohnSteed, je ne connaissais pas du tout David Peace! Merci pour cette recommandation. Je vais examiner ça de plus près...
Commentaire d'un lecteur à propos de 1974 sur Amazon.fr:

"Uneasy reading at its best,definitely holds the (too often made)comparison to Ellroy and has a perfect use of the local subculture, the musical background is spot on too."

Intéressant !

Mes prochaines lectures sont déjà plus ou moins programmées : je viens de recevoir l'intégrale de la série Bannerman par John Maxim, du bon thriller musclé à l'américaine, et j'ai acheté pas mal de SF - notamment plusieurs volumes de la série Uplift de David Brin...

Mais c'est toujours bon d'avoir en tête un nouveau nom d'auteur à découvrir quand on fait les bouquinistes !
News is bad news

Posted Image Posted ImagePosted Image Autoportrait de A à Z

#45 JohnSteed

JohnSteed

    Secretly Canadian

  • Indie Rock Mag
  • 9000 messages
  • Location:Nulle part et ailleurs
  • Love:life, sex & rock'n roll

Posté 24 February 2005 - 11:55

Pour commencer, je te conseille le couperet

Exactement celui que mon chef voulait me faire lire ! (Il y a tout un contexte derrière, mais je vais pas raconter ma vie non plus !)


:droite: http://www.lapropaga...es_couperet.htm
Image IPB




0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s)