Aller au contenu


Photo

Les Césars 2010


  • Veuillez vous connecter pour répondre
24 réponses à ce sujet

#16 Invités_adrien49_*

Invités_adrien49_*
  • Invité

Posté 08 February 2010 - 00:38

Non pour moi" Sur mes Levres" est tres different, et je pense qu'Audiard perd quelque chose a essayer depuis de refaire le meme film, et puis il fait souvent la morale, tout en restant paradoxale parce que la lecon du Prophete est relativement abjecte.
Sinon je viens de voir un film brillant qui aurait encore merite 100 fois plus d'etre selectionne: "Les derniers jours du Monde" des Larrieu, ou la fin du monde a la francaise... j'en dit pas plus, faut le voir.

#17 John Trent

John Trent

    Indie Rock Fanatic

  • Indie Rock Fanatic
  • 472 messages

Posté 08 February 2010 - 01:50

Je me suis jamais aussi senti arnaqué qu'en allant voir le dernier Grandrieux!
"Parler avec les mots des autres, c'est peut-être ça la liberté"
La maman et la putain
"La post avant-garde cassera les prix, mais jamais l'ambiance"
Diabologum

#18 RabbitInYourHeadlights

RabbitInYourHeadlights

    Poxvirus Lapinus

  • Indie Rock Mag
  • 29891 messages
  • Location:Le dernier terrier sur la gauche
  • Love:GS Herren, RC Lange et DM Stith
  • Hate:Qu'on vampirise mes weekends

Posté 08 February 2010 - 11:06

Non pour moi" Sur mes Levres" est tres different, et je pense qu'Audiard perd quelque chose a essayer depuis de refaire le meme film, et puis il fait souvent la morale, tout en restant paradoxale parce que la lecon du Prophete est relativement abjecte.


Arf deux absurdités dans la même phrase : d'abord il n'a jamais essayé de refaire Sur mes lèvres qui était très hitchcockien dans sa progression narrative ce qui n'est pas du tout le cas des deux suivants, bizarre à côté de ça quand un Resnais tout fatigué refait le même film sans inspiration tu lui trouves toutes les excuses du monde. :zut:

Ensuite aucune morale ambiguë ou non dans Un prophète et c'est justement ça qui est bon. :interpol:

#19 Invités_adrien49_*

Invités_adrien49_*
  • Invité

Posté 08 February 2010 - 12:21

bizarre à côté de ça quand un Resnais tout fatigué refait le même film sans inspiration tu lui trouves toutes les excuses du monde. :zut:

Tu parles duquel ? Le dernier est vraiment naze. Par contre celui d'avant ne ressemblait a pas grand chose de sa filmo je trouve. Pas dans les sujets, mais dans la maniere de faire, tres inspiree des series tele (et c'est pas un point positif au depart...)

Pour Le Prophete tu plaisante ? C'est un film a these, la prison comme apprentissage de la delinquance.

#20 RabbitInYourHeadlights

RabbitInYourHeadlights

    Poxvirus Lapinus

  • Indie Rock Mag
  • 29891 messages
  • Location:Le dernier terrier sur la gauche
  • Love:GS Herren, RC Lange et DM Stith
  • Hate:Qu'on vampirise mes weekends

Posté 08 February 2010 - 13:19

Par contre celui d'avant ne ressemblait a pas grand chose de sa filmo je trouve. Pas dans les sujets, mais dans la maniere de faire, tres inspiree des series tele (et c'est pas un point positif au depart...)


Plutôt des feuilletons que des séries... et pas dans le sujet en effet. :zut:

Pour Le Prophete tu plaisante ? C'est un film a these, la prison comme apprentissage de la delinquance.


Haha j'étais sûr que tu allais me sortir ça. :tease: Et pourtant, d'une tout le monde sait déjà que les délinquants sortent de ce genre de prisons plus expérimentés et rarement plus amendés, c'est une réalité, pas de quoi en faire un "film à thèse". :zut: Mais surtout il n'y aucune volonté de la part d'Audiard de faire passer ce "message", Un prophète c'est un pur film de genre, encore une fois le social n'est qu'un contexte et le résultat dans l'esprit a bien plus à voir avec Pour une poignée de dollars par exemple. :interpol:

Par ailleurs tu constateras que le film et son personnage principal s'inscrivent tout à fait dans les thématiques et les caractéristiques propres au cinéma d'Audiard que je décrivais ici, il est à nouveau question pour le personnage de trouver sa place, et même si cette place s'oppose à la morale de la société il n'y aucun jugement de porté de la part du cinéaste, ce qu'une question de contexte et de sujet. :peace:

#21 indé.pdt

indé.pdt

    Indie Rock Fanatic

  • Indie Rock Fanatic
  • 1252 messages
  • Location:Paris

Posté 28 February 2010 - 00:07

Meilleur Acteur
Tahar Rahim, dans Un Prophète

Meilleure Actrice
Isabelle Adjani, dans La Journée De La Jupe

Meilleur Acteur Dans Un Second Rôle
Niels Arestrup, dans Un Prophète

Meilleure Actrice Dans Un Second Rôle
Emmanuelle Devos, dans A L'origine

Meilleur Espoir Masculin
Tahar Rahim, dans Un Prophète

Meilleur Espoir Féminin
Mélanie Thierry, dans Le Dernier Pour La Route

Meilleur Scénario Original
Jacques Audiard, Thomas Bidegain, Abdel Raouf Dafri et Nicolas Peufaillit, pour Un Prophète

Meilleure Adaptation
Stéphane Brizé et Florence Vignon, pour Mademoiselle Chambon

Meilleure Musique
Armand Amar, pour Le Concert

Meilleur Son
Pierre Excoffier, Bruno Tarrière et Sélim Azzazi, pour Le Concert

Meilleurs Décors
Michel Barthélémy, pour Un Prophète

Meilleurs Costumes
Catherine Leterrier, pour Coco Avant Chanel

Meilleure Photo
Stéphane Fontaine, pour Un Prophète

Meilleur Montage
Juliette Welfling, pour Un Prophète

Meilleur Réalisateur
Jacques Audiard, pour Un Prophète

Meilleur Court Métrage
C'est Gratuit Pour Les Filles, réalisé par Claire Burger et Marie Amachoukeli

Meilleur Premier Film
Les Beaux Gosses, réalisé par Riad Sattouf, produit par Anne-Dominique Toussaint

Meilleur Film Documentaire
L'enfer D'Henri-Georges Clouzot, réalisé par Serge Bromberg et Ruxandra Medrea

Meilleur Film Etranger
Gran Torino, réalisé par Clint Eastwood

Meilleur Film
Un Prophète, produit par Pascal Caucheteux, Grégoire Sorlat et Marco Cherqui, réalisé par Jacques Audiard


9 récompenses pour Un prophète, le film de l'année selon l'Académie.
Cérémonie plutôt lente et molle, une Isabelle Adjani dont il faudrait vraiment qu'elle s'inspire de la phrase de Jospin le soir du 21 avril 2002, et puis des nominations qui tournaient autour de 4 films (Welcome, Un prophète, A l'origine et Le concert) ... pas très varié.
I'm Frances, Ha.

#22 RabbitInYourHeadlights

RabbitInYourHeadlights

    Poxvirus Lapinus

  • Indie Rock Mag
  • 29891 messages
  • Location:Le dernier terrier sur la gauche
  • Love:GS Herren, RC Lange et DM Stith
  • Hate:Qu'on vampirise mes weekends

Posté 28 February 2010 - 00:21

Cool pour le plébiscite attendu du film d'Audiard en tout cas, même s'il aurait également mérité le césar de la meilleur musique originale pour Alexandre Desplat, auteur de trois scores magnifiques rien que l'an dernier (dont celui de Coco avant Chanel d'ailleurs :yes: ).

#23 ikara boy

ikara boy

    Indierockforum Team

  • Indie Rock Fanatic
  • 851 messages
  • Location:Paris...
  • Love:s'ennuyer

Posté 28 February 2010 - 13:51

les "Beaux Gosses" ont eu un prix, c'est tous ce qui compte pour moi, le seul très bon film français de cet année avec "Les Derniers Jours du Monde" honteusement absent du palmarès ! :baaa:
I am the new faintly blowing!!!

#24 RabbitInYourHeadlights

RabbitInYourHeadlights

    Poxvirus Lapinus

  • Indie Rock Mag
  • 29891 messages
  • Location:Le dernier terrier sur la gauche
  • Love:GS Herren, RC Lange et DM Stith
  • Hate:Qu'on vampirise mes weekends

Posté 21 March 2010 - 00:57

Sans avoir vu le film, j'ai quand même du mal à comprendre les multiples nominations de La journée de la jupe!


Euh bah franchement je n'ai pas détesté ce film, loin de là. Certes Adjani surjoue un peu (mais c'est Adjani, donc rien de choquant, elle l'a toujours fait) mais la réalisation est très bonne et le film plutôt prenant. Mais certes, comparé à des scénarios et réalisations telles que A l'origine ou Un prophète, ou même Rapt, on est loin d'avoir là un grand film ! C'est même plutôt un telefilm d'ailleurs !


Beaucoup aimé pour ma part, et Adjani qui certes surjoue mais d'une façon parfaitement adaptée à la satire et à l'humour noir dont le film sait faire preuve dans ses meilleurs moments a bien mérité son César à mon avis. :yes:

Pour le reste, La journée de la jupe est loin d'être réac comme beaucoup l'ont prétendu et cerne le problème des banlieues (à savoir celui qui consiste à prétendre que le problème ne vient pas du mode de pensée des jeunes mais de l'état) avec une rare finesse, tout le monde en prend pour son grade et le jeu de massacre est réjouissant, dommage simplement que la fin perde de vue ce ton sarcastique pour tomber dans la grandiloquence.

#25 indé.pdt

indé.pdt

    Indie Rock Fanatic

  • Indie Rock Fanatic
  • 1252 messages
  • Location:Paris

Posté 21 March 2010 - 21:57

nan mais quand tu vois Adjani recevoir son prix, là tu te dis qu elle le mérite plus du tout !
Je hais cette bonne femme.

Sinon, oui le film est intéressant et m'avait très surpris par la qualité de réalisation et du message.
I'm Frances, Ha.




0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s)