Aller au contenu


Photo

Mo'Fo 2010


  • Veuillez vous connecter pour répondre
3 réponses à ce sujet

#1 KnutBear

KnutBear

    Membre actif

  • Membres
  • 197 messages
  • Location:Berlin

Posté 04 February 2010 - 16:49

Je suis allé ce dimanche aux Mains d’œuvres, pour le dernier jour du festival Mo’Fo. J’ai pu gagner les places en ligne, je n’attendais donc pas spécialement ce concert mais c’était toujours ça de gagné. Dès 18h, l’ambiance était chaleureuse et sympathique, on se sentait bien dans la grande salle des exposants. Tout le monde avait à la main son verre de Picon-bière (le festival étant sponsorisé par la célèbre marque Picon), vision franchouillarde assez surréaliste.

A 18h30, Biggles Flys Again commence à jouer. Un jeune irlandais, une guitare, et rien d’autre. Pour être honnête, il n’était pas très convainquant, avec ses compositions poussives et répétitives, et c’est avec un soupir de soulagement que je file au bout de 20 minutes, voir Liz Green (que je ne connais pas) sur l’autre scène.

Là, je suis tout de suite captivé. La jeune anglaise monte sur scène, et commence à chanter a cappella, de sa voix chaude et éraillée. Elle s’excuse, elle a mal à la gorge. Souriante, charmante, elle égrène ses compositions, qu’elle accompagne à la guitare ou au piano. Puis elle appelle ses musiciens, glissés dans le public, qui montent, un peu ours, sur scène. La contrebasse et le saxophone donnent une texture inédite aux morceaux de Liz Green, c’est un très beau moment. Elle joue deux personnages, tantôt Joe, un oiseau triste, tantôt Liz, chanteuse mutine. Sa musique est satinée, pastel, mais reste très touchante. J’en ressors ravi, voilà une bonne découverte.

Je me faufile parmi les anonymes, pour regagner l’autre salle. A mesure que je me rapproche, j’entends une mélodie étrangement familière, égrenée avec pureté à la guitare. Quelques mètres de plus, et je vois la gueule d’ange de Shugo Tokumaru. Très grosse claque. Ses chansons sont prenantes, on est transportés dans ses élans lyriques. Ses chansons en japonais charment étrangement nos oreilles, et sa technique à la guitare est impressionnante. Il est pieds nus sur sa chaise, dégingandé, et s’aide d’un pupitre. Singulier songwriter. Au bout de quelques minutes, Shugo sort un ukulélé et nous gratifie d’un hallucinant cover de Radio kill the video star. La salle est hilare, il a conquit le public. La soirée est vraiment bien amorcée, je ne regrette pas d’être venu.

Petit break nécessaire, le Picon coule à flot (LAUL). J’écoute quelques chansons des français de The Patriotic Sunday, que je connaissais déjà, et le concert conforte mes opinions vis-à-vis d’eux : ils sont sacrément talentueux. De chaudes ballades folks agrémentées de piques électroniques. Efficace. Mais, très vite je dois abréger.

A 21h est annoncé Take It Easy Hospital, le groupe-star des « Chats Persans ». Ils sont deux, le reste du groupe n’a pas pu venir. Ils sont un peu timides, ils n’ont été mis au courant qu’il y a peu de temps. Tous deux ont su vite s’adapter au monde capitaliste, Negar ayant troqué son voile pour un haut moulant et doré, et Ashkan arborant un t-shirt digne du plus fluo des fans d’Hadouken. Je me demande ce que ça va donner. Au final, je les ai trouvés étonnamment mûrs. Certes ils n’ont pu jouer que peu de morceaux (ceux présents sur le myspace), mais d’une manière si fraiche, si pure, que ça en était bluffant. Mention spéciale à leur reprise d’Arcade Fire (leur groupe préféré), Rebellion (lies). Le seul regret, c’est qu’ils n’aient joué qu’une demi-heure…

Pour finir, la tête d’affiche de la soirée était Television Personalities. Je ne connaissais que de nom. Le concert ne m’a pas donné envie d’aller voir plus loin. Le chanteur a insulté des spectateurs au premier rang, il semblait énervé. Pas très heureux de jouer. Ils ont produit un vague punk porté par un chant très approximatif. L’atmosphère était électrique, tendue. Je n’ai même pas attendu la fin pour m’éclipser. Quoi qu’il en soit, si la soirée s’est terminée sur une note dissonante, elle a été au diapason dans sa globalité, et j’en garde un bon souvenir.


Image IPB

Image IPB

Image IPB

#2 darko

darko

    Indierockforum Team

  • Indie Rock Mag
  • 5234 messages

Posté 07 February 2010 - 23:05

Merci pour ce live report, ça m'aurait bien plu de refaire un tour sur ce festival cette année, rien que pour voir Take It Easy Hospital que j'avais bien apprécié dans les Chats Persans :yes: .
Get off, get up, you son of pop
The light below is bright on top
It's suds and soda a vibe decoder

All my Gigs (2000-2014) ...

#3 Polly

Polly

    Indie Rock Fanatic

  • Indie Rock Fanatic
  • 1737 messages

Posté 08 February 2010 - 18:54

Oui merci pour ce live report Knutbear :yes: Visiblement ce fut une super journée (et soirée) Je crois qu'il y avait aussi durant ce festival Aidan Moffat (j'aime bien son album-concept I Can Hear Your Heart) :oui: Et Shugo Tokumaru je connais l'album Exit... un univers assez fantastique qui navigue entre folk et musique electronique... ouais ça doit être sympa en live :yes:

#4 KnutBear

KnutBear

    Membre actif

  • Membres
  • 197 messages
  • Location:Berlin

Posté 09 February 2010 - 17:38

Oui merci pour ce live report Knutbear :yes: Visiblement ce fut une super journée (et soirée) Je crois qu'il y avait aussi durant ce festival Aidan Moffat (j'aime bien son album-concept I Can Hear Your Heart) :oui: Et Shugo Tokumaru je connais l'album Exit... un univers assez fantastique qui navigue entre folk et musique electronique... ouais ça doit être sympa en live :yes:


Je regrette surtout d'avoir raté Original Folks et The Sugar Plum Fairy, mais bon, je devais faire un choix. :hehe:




0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s)