Aller au contenu


Photo

[BLOG] Faut-il cracher sur Oasis ? (par Elnorton)


  • Veuillez vous connecter pour répondre
30 réponses à ce sujet

#1 Le Blog

Le Blog

    Membre assidu

  • Remembers
  • 242 messages

Posté 04 August 2010 - 10:37

Image IPB

Faut-il cracher sur Oasis ?

Et si les frères Gallagher étaient masochistes ? Ces propos qui pourraient paraître totalement infondés au premier abord semblent finalement bien plus pertinents si on prend la peine de creuser davantage l'idée et de la lier en profondeur à la carrière artistique des deux "bad boys" de la scène mancunienne.

Mais pour étayer cette théorie, un petit retour en arrière s'impose. Nous sommes en 1991, et Oasis n'est alors qu'un groupe sans saveur... Le leader de la formation, Liam Gallagher, vient de licencier (et remplacer) son chanteur, et en a profité pour affirmer son autorité en modifiant le nom du groupe, jusqu'alors nommé The Rain.

Pendant ce temps, Noël Gallagher, frère de Liam, roule sa bille dans un travail sans guère d'avenir, où il ne rencontre, en pleine saison, que deux personnes par semaine... Sa guitare lui permet de tuer l'ennui, et il compose quatre morceaux (dont Live Forever). Il est également roadie pour quelques groupes connaissant leur petit succès.

Lors d'un concert d'Oasis, il sera impressionné par le jeu scénique de son frère, tout en considérant la qualité des morceaux comme exécrable. Qu'importe, il réclame le poste de guitariste et les pleins pouvoirs du groupe, qui lui sont accordés, sur la base des morceaux qu'il sera capable de composer...

La formation menée par les frères Gallagher commence à se faire connaître et, dès 1994 sort son premier album : Definitely Maybe. Le succès commercial est sans précédent pour un premier essai, porté par les singles que sont Live Forever, Supersonic ou Cigarettes & Alcohool, et l'on rencontre également sur cet opus quelques merveilles plus mélancoliques (Slide Away, Digsy's Dinner).

Conjuguant donc succès commercial et succès d'estime, Oasis retourne en studio l'année suivante, et signe (What's The Story) Morning Glory, un album légèrement moins agressif que le précédent, où l'influence des Beatles semble évidente, notamment sur Don't Look Back In Anger qui reprend les accords présents sur Imagine de John Lennon, et où les petites merveilles acoustiques pullulent (Champagne Supernova, Wonderwall, Cast No Shadow...).

Image IPB


Ces deux galettes ne seront bien sûr jamais égalés dans la suite de la discographie du groupe. Néanmoins, on possède là des albums d'une qualité rare, basés sur une recette simple : des mélodies pop diablement efficaces appuyées par une voix charismatique.

Alors, on pourra toujours reprocher à Oasis de ne rien inventer, c'est évident, tant les influences sont marquées dans leurs compositions (Stones Roses, Beatles), mais la vocation des frères Gallagher n'a jamais été autre que de faire une musique extrêmement accessible (les moqueries à l'égard d'?uvres autrement plus complexes comme celles de Massive Attack ou Radiohead période Kid A se répèteront d'ailleurs de la part de Liam).

Ce n'est d'ailleurs pas le point le plus souvent évoqué pour critiquer l'?uvre d'Oasis, mais nous allons y venir. Auparavant, nous nous empresserons néanmoins de rappeler qu'avec deux albums de cette trempe, Oasis mériterait le respect éternel de tous les amateurs de pop léchée.

L'objet de railleries le plus courant envers le groupe concerne donc ses dérives extra-musicales, et la haine que se vouent les frères Gallagher... Ainsi, Liam fut arrêté en possession de cocaïne, tandis que Noël, bien avant Britney Spears, se rasait le crâne les jours de folie, à ceci près qu'il disparaissait pendant quelques semaines (de concert...) sans donner signe de vie, lorsqu'il ne virait à coups de batte de cricket les ivrognes invités aléatoirement par Liam à jouer de ses guitares...

Oasis s'est également rendu célèbre pour annuler fréquemment ses concerts, ce qui constituera un paramètre que même les fans ne pourront excuser (alors que certains d'entre eux considéraient les événements relatés plus hauts comme faisant partie du folklore inhérent à un groupe de rock). Enfin, l'attitude hautaine du groupe (surtout après Morning Glory, lorsque les compositions n'étaient plus aussi convaincantes) finira par agacer même ses admirateurs les plus dévoués...

Mais revenons à l'aspect musical. Be Here Now sortira en 1997, soit deux ans après Morning Glory, et après un départ canon et encensé par les critiques, finira par épuiser les fans. On sent alors moins de sincérité dans la musique d'Oasis, qui sombre parfois dans la redite, et plus inquiétant encore, dans la facilité.

Suivront Standing On The Shoulder Of Giants (2000), puis Heathen Chemistry (2002), plus anecdotiques bien que la musique des frères Gallagher semble s'orienter vers un versant plus psychédélique. Malgré tout, quelques morceaux restent parmi les plus populaires du groupe, que ce soit pour leur qualité intrinsèque ou leur utilisation dans le cinéma, notamment Fuckin' In The Bushes pour le film Snatch, ou encore Stop Crying Your Heart dans le générique de fin de L'effet papillon.

En 2005, Don't Believe The Truth confirme le regain de forme aperçu sur Heathen Chemistry, et surtout, Oasis apparaît à la croisée des chemins, se renouvelant (l'utilisation de claviers, par exemple, sur The Importance Of Being Idle) tout en revenant à ses fondamentaux avec des mélodies plus directes (Lyla, et surtout Let There Be Love).

Image IPB


Trois ans plus tard, ce qui sera le dernier album d'Oasis, Dig Out Your Soul, est du même acabit, avec des hymnes pop convaincants tantôt énergiques (The Shock Of The Lightning, Bag It Up), tantôt mélancoliques (Falling Down). Sans bien sûr atteindre la qualité des deux premiers opus de la formation, cet album s'avère être une agréable surprise.

Mais une fois de plus, les déboires d'Oasis dans le domaine extra-musical vont leurs attirer les railleries. Car, avant leur show lors du festival Rock en Seine en août 2009, les frères Gallagher vont connaître la dispute de trop, celle qui marquera la rupture (définitive ?) du groupe...

On en revient donc à notre théorie formulée dans l'introduction... Masochistes les frères Gallagher ? Sans doute pas... Tellement malins qu'ils ont créé leur mythe autour de leurs déboires ? Nous n'irons pas jusque-là... Mais cette immédiateté qui a entraîné nombre de leurs péripéties est également celle qui permet à leur musique d'être si accessible.

Et si l'on remonte encore plus loin, aux jeunes années de Noël et Liam, qui trimaient sans formation dans des boulots mal payés et passaient parfois même quelques jours à l'ombre, on se dit qu'il ne pouvait y avoir d'autre fin au mythe qu'ils s'étaient eux-mêmes construit.

On regrettera néanmoins que la négation du groupe intervenue après deux albums en demi-teinte (mais pas mauvais ! A savoir Be Here Now et Standing On The Shoulder Of Giants ) n'ait jamais été contrebalancée, le retour en forme qui suivit ce passage à vide n'ayant été que trop peu souligné...

Finalement, si Oasis avait, comme Blur, débuté avec des albums anecdotiques pour terminer sur ses pièces maîtresses, celles-ci jouiraient toujours d'un réel succès d'estime. Au lieu de ça, le groupe mancunien est victime de railleries faciles, évidemment pas volées au vu des déboires et de la prétention des frères Gallagher. Mais il n'empêche que grâce à Oasis, nos discothèques sont alourdies de deux chefs d'oeuvre ( Definitely Maybe et Morning Glory, si vous avez bien suivi). Après Think Thank, on attend toujours le second de Blur...



Le : 4/08/2010 - par Elnorton
lire ce billet dans son integralite : http://www.indierock...ticle11883.html
Ils me font dire n'importe quoi :(

#2 RabbitInYourHeadlights

RabbitInYourHeadlights

    Poxvirus Lapinus

  • Indie Rock Mag
  • 29815 messages
  • Location:Le dernier terrier sur la gauche
  • Love:GS Herren, RC Lange et DM Stith
  • Hate:Qu'on vampirise mes weekends

Posté 04 August 2010 - 11:05

Mais il n'empêche que grâce à Oasis, nos discothèques sont alourdies de deux chefs d'oeuvre ( Definitely Maybe et Morning Glory, si vous avez bien suivi). Après Think Thank, on attend toujours le second de Blur...


Dans cas pour moi un album anecdotique de Blur vaut mieux qu'un chef-d'oeuvre d'Oasis. :gna: Cf. Parklife pas si anecdotique d'ailleurs et qu'on comparait à l'époque à Morning Glory à son désavantage, pourtant aujourd'hui j'écoute encore volontiers ce disque qui n'a rien perdu de sa fraîcheur alors qu'il ne me viendrait même plus à l'idée de glisser Morning Glory sur ma platine. :chepa:

(sinon bon résumé ce billet, le dernier opus d'Oasis sans casser des briques n'était en effet pas si mauvais :peace: et des featurings plus ou moins mémorables pour Death In Vegas ou Prodigy ont prouvé en leur temps que Liam Gallagher n'était pas tout à fait aussi rétrograde qu'il se plaît à le faire croire :rolleyes: )

#3 atom

atom

    blonde à temps partiel

  • Indie Rock Fanatic
  • 3130 messages
  • Location:Lille

Posté 04 August 2010 - 11:57

punaise, quel courage elnorton :yes:

mais vraiment si y a bien un groupe qui passe vraiment, vraiment pas chez moi c'est bien oasis, c'est quasi épidermique, pourtant j'ai un ami dingue d'eux qui à bien tenté de me convertir mais à part "I'm outta time" je supporte rien de plus, et encore je pense juste que c'est parce qu'il est lié à un souvenir.
I'm deranged ....... deranged my love

#4 elnorton

elnorton

    Indie Rock Mag

  • Indie Rock Mag
  • 3743 messages
  • Location:Jamais très loin...
  • Love:Eels, Radiohead, Sparklehorse, Sufjan Stevens

Posté 04 August 2010 - 12:07

La petite pique lancée à Blur était purement provocatrice, puisque moi-même, je préfère Blur à Oasis. Néanmoins, je trouve qu'Oasis vaut mieux que l'image qu'ils renvoient régulièrement, notamment ici, d'où l'envie de faire un petit rééquilibrage.
Et en effet, j'ai même pas parlé des collaborations de Liam Gallagher, notamment pour Scorpio rising.

#5 Matt

Matt

    Indie Rock Fanatic

  • Indie Rock Fanatic
  • 502 messages
  • Location:Aube
  • Love:Sonic Youth, Radiohead, Wire, Pixies

Posté 04 August 2010 - 13:36

Finalement, si Oasis avait, comme Blur, débuté avec des albums anecdotiques pour terminer sur ses pièces maîtresses, celles-ci jouiraient toujours d'un réel succès d'estime. Au lieu de ça, le groupe mancunien est victime de railleries faciles, évidemment pas volées au vu des déboires et de la prétention des frères Gallagher. Mais il n'empêche que grâce à Oasis, nos discothèques sont alourdies de deux chefs d'oeuvre ( Definitely Maybe et Morning Glory, si vous avez bien suivi). Après Think Thank, on attend toujours le second de Blur...


Modern Life Is Rubbish il est anecdotique selon toi ? :o: bah dis-donc...

Sinon j'ai toujours eu les boules qu'Andy Bell ait rejoint Oasis en tant que bassiste alors que ce qu'il faisait avec Ride étaient à des années lumières au-dessus... :angry:

Et j'ai jamais compris cette comparaison entre Blur et Oasis, probablement parce que je ne l'ai pas vécu en direct dans les 90's mais franchement à part le qualificatif "britpop" quelqu'un peut m'expliquer ce que leur musique a en commun ? et c'est pas juste parce que j'en adore un et que je déteste l'autre, je m'interroge réellement.. :chepa:
"People say Yoko Ono broke up the Beatles. I don't know. I'm glad if she did. She should have broken up the Rolling Stones while she was at it." Thurston Moore

#6 caribou

caribou

    Géo Trouvetout

  • Administrateur
  • 10651 messages
  • Location:A flanc de coteaux
  • Love:Pixies | The Smiths
  • Hate:Se lever le matin

Posté 04 August 2010 - 15:01

Bien joué elnorton, faut se battre pour les groupes ou disons les albums qu'on estime !

A titre personnel, j'apprécie gentiment les tubes du groupe, Oasis d'ailleurs que j'ai depuis belles lurettes rangées aux côtés des Beatles & des Stones (pas Roses mais Rolling). Des groupes devenus si populaires et aux morceaux si ancrés dans la mémoire collective que le plaisir de l'écoute n'est guère plus bandant que d'aller faire ses courses au (super)marché. Y'a plus de surprise avec Oasis, c'est tentative de la pop song parfaite, grande gueule et boissons fraîches. Oui ça ressemble fort à du snobisme de ma part, et encore que vu que j'étais déjà en âge dans les années 90, j'ai malgré tout fait l'impasse sur les 2 chefs d'oeuvre (si tu le dis).

mais la vocation des frères Gallagher n'a jamais été autre que de faire une musique extrêmement accessible

Et je pense tout comme toi : ils ont parfaitement réussi. Rien à voir effectivement avec Radiohead ou je ne sais qui d'autre.

Très bon billet, motivé et sensé. Mais ça me fera pas acheter leurs albums, même si je manque cruellement de cd pour les repas de famille, au pire quand ça râle de trop, je finis par les faire digérer sur Bowie, le reste ne fait généralement plaisir qu'à moi. Ou alors en brocante à 1 euro, ça peut le faire. :tease:

#7 Invités_adrien49_*

Invités_adrien49_*
  • Invité

Posté 04 August 2010 - 15:22

Jamais compris comment on pouvait comparer Blur et Oasis, même à l'époque de Parklife (chef-d'oeuvre).

Je n'ai pas d'Oasis dans ma discothèque, ça serait comme avoir Da Vinci Code dans sa bibliothèque, quelque chose qui fait tâche.

Oasis, j'aime pas, je les trouve mauvais, même les tubes, mêmes leurs succès. Je comprends pas non plus comment ils ont pu se revendiquer des Beatles (dont bien la moitié du répertoire n'est malheureusement pas - encore - ancré de la mémoire collective, contrairement aux idées reçues...), ça n'a rien à voir, ils sont plus proches de U2.

#8 indé.pdt

indé.pdt

    Indie Rock Fanatic

  • Indie Rock Fanatic
  • 1252 messages
  • Location:Paris

Posté 04 August 2010 - 16:20

Ils ont bien joué leur coup voila tout ! On peut pas leur reprocher grand chose ! Et il ne faut surtout pas entrer en guerre contre ces groupes populaires (U2, Oasis, Beatles) qui ont eu un succès démesuré mais qui existera toujours ! On peut pas y faire grand chose ! Je suis pas non plus fan d'Oasis. Il n'empêche que quand j'avais 15 ans, bah oui j'ai acheté Morning Glory et Definitely Maybe. Par contre jamais rien de Blur que je n'ai jamais apprécié (sans les comparer non plus). Et en 2005, j'ai beaucoup apprécié l'album Don't believe the truth (tient autre achat, et je n'avais plus 15 ans) qui était vraiment intéressant et bien construit. Et toujours accessible.

Moi j'aime l'idée de l'existence de groupes pop et populaires avec des titres que tout le monde connait sans forcement les écouter au quotidien, bien evidemment, ni les apprécier outre mesure. Ça fédère un peu ! Car on peut pas trop compter sur Radiohead pour ça, sauf pour Creep peut être ! (ça aurait pu être du Oasis tient cette chanson !)
I'm Frances, Ha.

#9 RabbitInYourHeadlights

RabbitInYourHeadlights

    Poxvirus Lapinus

  • Indie Rock Mag
  • 29815 messages
  • Location:Le dernier terrier sur la gauche
  • Love:GS Herren, RC Lange et DM Stith
  • Hate:Qu'on vampirise mes weekends

Posté 04 August 2010 - 20:58

Je comprends pas non plus comment ils ont pu se revendiquer des Beatles (dont bien la moitié du répertoire n'est malheureusement pas - encore - ancré de la mémoire collective, contrairement aux idées reçues...), ça n'a rien à voir, ils sont plus proches de U2.


Bah dans l'esprit peut-être (enfin selon toi :tease: ) mais musicalement ça ressemble quand-même beaucoup plus aux Beatles (et aux Stone Roses aussi quand-même mais en beaucoup moins bien :zut: ) qu'à U2 (après par contre je dis pas qu'ils ont pas décliné trois chansons des Beatles et pas forcément les meilleures sur toute une discographie hein).

Et j'ai jamais compris cette comparaison entre Blur et Oasis, probablement parce que je ne l'ai pas vécu en direct dans les 90's mais franchement à part le qualificatif "britpop" quelqu'un peut m'expliquer ce que leur musique a en commun ? et c'est pas juste parce que j'en adore un et que je déteste l'autre, je m'interroge réellement.. :chepa:


Ben c'est parti de piques (et je suis gentil :rolleyes: ) à répétition de la part des Gallagher du moment où les deux groupes se sont retrouvés côte à côte en tête des charts indé, mais si j'ai bon souvenir c'est surtout la presse anglaise de l'époque qui a jeté de l'huile sur le feu, transformant ça en lutte des classes faute d'idées de meilleurs papiers à publier :zut: même s'il n'en restait pas grand chose une fois passée la Manche. :chepa:

#10 Carlo

Carlo

    Schtroumpf grognon

  • Indie Rock Fanatic
  • 3281 messages
  • Location:Bordeaux
  • Love:Les Post-choses
  • Hate:Radiohead :p

Posté 04 August 2010 - 20:59

J'avais été très agréablement surpris par le dernier album, je ne m'attendais pas à ça. Il est d'une facture tout à fait honnête. Par contre, les premiers albums, qui ont fait leur renommée, ça fait une éternité que je ne les ai pas écouté. Tout ce que je peux dire c'est que j'aimais bien quand j'étais petit (oui j'étais petit au début des 90's :tease: )

Posted Image


#11 darko

darko

    Indierockforum Team

  • Indie Rock Mag
  • 5234 messages

Posté 04 August 2010 - 23:28

Ben c'est parti de piques (et je suis gentil :rolleyes: ) à répétition de la part des Gallagher du moment où les deux groupes se sont retrouvés côte à côte en tête des charts indé, mais si j'ai bon souvenir c'est surtout la presse anglaise de l'époque qui a jeté de l'huile sur le feu, transformant ça en lutte des classes faute d'idées de meilleurs papiers à publier :zut: même s'il n'en restait pas grand chose une fois passée la Manche. :chepa:

oui c'est tout à fait ça, et puis c'était aussi la guerre à qui serait (ou s'autoproclamerait) le meilleur groupe du monde, tout était sujet à comparaison et évidemment le nombre de ventes de singles et d'albums (même si musicalement, évidemment ça n'avait vraiment rien à voir, la britpop étant quand même une dénomination fourre-tout). De toute façon, l'Angleterre a toujours aimé affronter 2 groupes qui avaient du succès au même moment, tradition oblige :rolleyes: .

A part ça, Oasis a fait 2 très bon albums que j'ai pas mal écouté quand j'étais jeune (ça fait longtemps), et puis ça a été la dégringolade même si j'avoue que le dernier m'avait bien surpris dans le bon sens. Rien que pour ces 2 albums, je leur pardonne tout. Et les histoires en dehors, je préfère en rire même si c'était parfois navrant. De toute façon, il ne faut pas s'étonner que le groupe soit sujet à raillerie, il le cherchait quand même : il suffit de lire ou entendre les nombreuses déclarations du groupe sujettes souvent à polémique, rien que pour l'on parle d'eux, ça a marché finalement, on en parle encore aujourd'hui :zut: .
Get off, get up, you son of pop
The light below is bright on top
It's suds and soda a vibe decoder

All my Gigs (2000-2014) ...

#12 caribou

caribou

    Géo Trouvetout

  • Administrateur
  • 10651 messages
  • Location:A flanc de coteaux
  • Love:Pixies | The Smiths
  • Hate:Se lever le matin

Posté 05 August 2010 - 06:32

Fallait bien un con pour le faire, je me porte volontaire puisqu'il est si rare qu'on rende hommage à ces artistes


#13 cyrod

cyrod

    Indie Rock Fanatic

  • Indie Rock Fanatic
  • 993 messages
  • Location:Paris
  • Hate:les mots de passe

Posté 06 August 2010 - 19:55

j'ai récemment tenté d'écouter quelques albums d'Oasis, après la lecture d'un livre dont ils faisaient parti. Vraiment, je n'y arrive pas. C'est du Brian Adams, pour mes oreilles...
couillon de la lune

#14 jediroller

jediroller

    nonpartisan

  • Indie Rock Mag
  • 4492 messages
  • Location:Lille
  • Interests:J'aime bien le café.
  • Love:des tas de trucs pas bons pour ma santé
  • Hate:qu'ils ne soient pas bons pour ma santé

Posté 06 August 2010 - 20:01

Faut-il cracher sur Bryan Adams ?
News is bad news

Posted Image Posted ImagePosted Image Autoportrait de A à Z

#15 VietnamVeteran

VietnamVeteran

    Visiteur régulier

  • Membres
  • 35 messages
  • Location:Marseille

Posté 06 August 2010 - 20:29

Faut-il cracher sur Bryan Adams ?


Il faut même lui vomir dessus!

Modifié par VietnamVeteran, 06 August 2010 - 20:30.

Parce que la vérité sort de la bouche des Vétérans:
VietnamVeteran




0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s)